Des tuyaux qui s'auto-réparent

des tuyaux qui s'auto-réparent
Des tuyaux qui s'auto-réparent © Arkema/CNRS

Imaginez un tuyau percé qui se colmate de lui-même. C'est aujourd'hui une réalité grâce aux matériaux supramoléculaires . Au CNRS, le laboratoire Matière molle travaille à la mise au point de ces matériaux, dont les liaisons entre les atomes sont de nature physique et non chimique. Ainsi, lorsque le plastique est cassé, il suffit de rapprocher les deux bords pour que les liaisons entre les atomes se reforment. Le laboratoire a signé un accord avec Arkema, le géant français de la chimie.

"A terme, toutes sortes d'articles pourraient être réutilisés après avoir été cassés ou fissurés grâce à "l'auto-cicatrisation", explique Christian Collette, le directeur R&D d'Arkema. Le groupe réfléchit également à des applications pour le vernis et les adhésifs.

Suggestions de contenus