L'éco-pastille augmente le prix des voitures polluantes

Dans un secteur en plein marasme, les constructeurs français se frottent les mains : la fiscalité écologique dope leurs ventes. Depuis le début de l'année, la vente de véhicules qui émettent moins de CO2, dont beaucoup de françaises, est encouragée par un bonus. En revanche, acheter une grosse cylindrée, par exemple allemande, coûte plus cher : le malus oscille entre 200 et 1 600 euros. Ces recettes -470 millions d'euros- doivent compenser le versement de bonus.

Suggestions de contenus