Baromètre des mobilités : une baisse estivale plus forte qu'à l'accoutumée

Baromètre des mobilités : une baisse estivale plus forte qu'à l'accoutumée Le nombre de trajets est en baisse par rapport à l'été dernier. Seules les trottinettes échappent à cette tendance et voient leur nombre de trajets augmenter.

C'est une baisse aussi bien saisonnière qu'annuelle. Les services de mobilités ont enregistré 7,8 millions de trajets en juillet et 6,8 millions en août, selon les données fournies par la start-up Fluctuo au JDN. C'est en deçà du mois de juin, meilleure performance de l'année, ce qui est bien normal puisque les départs en vacances estivaux viennent réduire le nombre potentiel d'utilisateurs. Mais le secteur fait aussi moins bien que l'été dernier : 9,1 millions de trajets avaient été fournis en juillet 2020, et 7,6 millions en août. Tous les services sont touchés, à l'exception des trottinettes, qui ont vu leur utilisation augmenter cet été par rapport au mois de juin, mais aussi par rapport à l'année dernière.  

Ces baisses du nombre de trajets se sont traduites par une chute des taux de rotation des engins, c'est-à-dire du nombre moyen d'utilisations quotidiennes de chaque appareil. A Paris, les Vélib' passent par exemple de 7 clients par jour en moyenne à 4,9 en août, tandis que les vélos et les voitures en free floating sont à peine utilisés par plus d'une personne par jour. Fruit de leurs bonnes performances, les trottinettes voient, elles, leur taux d'utilisation remonter, passant de 2,2 en juin à 2,5 en août. Ces chiffres ont une influence importante sur la rentabilité des opérateurs, car plus un engin est utilisé chaque jour, plus il est rentabilisé.  

Du côté, des flottes, on constate une légère baisse du nombre d'appareils cet été (76 700 en juin, 75 900) mais la tendance globale reste celle d'une forte hausse des capacités des opérateurs depuis plus d'un an. Ces derniers mois ont également été marqués par le lancement de nombreux services de vélos et scooters électriques dans plusieurs grandes villes françaises. 


Selon le décompte de Fluctuo, 19 services de location de vélos, trottinettes, scooters et voitures sont disponibles à Paris. Seul Bordeaux fait presque aussi bien (18 services), mais principalement en raison d'une forte concentration d'opérateurs de trottinettes (10 !) qui ne sont autorisés à proposer que quelques centaines d'appareils chacun. Les autres villes françaises sont loin derrière Paris et Bordeaux : 7 services à Lyon, 6 à Marseille, Toulouse et Strasbourg, 5 à Grenoble... 

Méthodologie

Ce baromètre est réalisé grâce aux données récoltées par la start-up Fluctuo. Les informations sur les services  privés de trottinettes, scooters, vélos et voitures proviennent d'extractions de données (localisation, disponibilité, niveau de batterie…) réalisées par Fluctuo tous les quarts d'heure sur les applications des opérateurs pour en tirer des estimations sur la taille de leurs flottes et leur usage. Celles sur les services de vélos municipaux sont compilées par Fluctuo depuis les portails open data des collectivités.