Gérez votre déception

Encaissez les mauvaises nouvelles pour mieux rebondir. © gpointstudio - Fotolia.com

Rien de pire qu'une personne qui pose des ultimatums. Une fois que votre désir d'évolution est exprimé, n'exigez pas d'être satisfait immédiatement sur tous les points. Priorité au dialogue afin d'explorer les voies de satisfaction envisageables.

"Si les possibilités de promotion ne sont pas immédiates, c'est l'occasion de proposer des évolutions via une formation, une réorganisation ou la fixation de nouveaux objectifs. Puis convenez de vous revoir pour faire un point dans un, deux ou six mois afin d'envisager les prochaines étapes", conseille Jean-Philippe Gouin, directeur Capital humain chez Deloitte. Vous êtes déçus par les retours que vous obtenez ? Proscrivez les menaces. Mais vous pouvez expliquer que dorénavant, vous êtes à l'affût de toutes les opportunités.

Suggestions de contenus