Le Mooc : vecteur d’information massive

Qu'il est loin le temps où le Mooc restait cantonné dans les universités. Il est désormais un outil de choix pour les entreprises qui peuvent recruter et améliorer leur marque employeur.

Partie intégrante de l’économie de l’enseignement à la carte promue ces dernières années par les services 2.0 et la multiplication des plateformes d’enseignement en ligne (e-learning), les Mooc sont des ressources éducatives libres et ouvertes. Les technologies de l'information et de la communication sont intégrées ici dans des programmes pédagogiques pour démocratiser l'accès aux savoirs via des formations accessibles gratuitement. 

Le caractère massif des Mooc traduit quant à lui l'accès à un large éventail de cours ainsi que la mobilisation d'un public très varié. La communauté des apprenants, qui peut varier ainsi de quelques centaines à plusieurs dizaines de milliers à travers le monde, se retrouve autour d’un sujet d’étude commun dans le but d’apprendre et de partager. La notion de partage, d’échange et d’interaction, que permet le web, est également prépondérante dans la mise en œuvre d’un Mooc. Ces cours combinent généralement un ensemble de médias sociaux leur permettant d’impliquer le participant aux activités pédagogiques, et d'agréger la collaboration d'un public hétérogène autour d'un même sujet commun. Le forum par exemple, dispositif conversationnel présent dans la majorité des Mooc permettra à la fois d’échanger avec l’équipe pédagogique ou au sein même de la communauté des apprenants.  

Les MOOC : de la formation à l’information…

Parce qu’il peut toucher un nombre bien plus important d’individus qu’un cours traditionnel, le Mooc connaît aujourd’hui un engouement particulier. Les plateformes d’e-learning (Coursera, Udacity, Khan academy, Future learn...) développent sur le marché de l’enseignement en ligne, des stratégies marketing comparables à celles mises en place par une entreprise ou une marque dans le but d’attirer un public d’internautes à la fois exigeant et volatile, et les plus grandes universités proposent désormais leur propre interface. En France par exemple, la plateforme FUN (France Université Numérique) met à disposition un espace d’enseignement commun à l’ensemble des universités du territoire depuis 2013. 

Partant du constat que l'offre d'éducation en ligne était en fort développement, et dans le même temps que seulement 3% des universités françaises proposaient des cours en ligne, le gouvernement français a mis en place, via la loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche, la plateforme FUN dans le but de promouvoir la visibilité de l'offre française de formations et ressources numériques. Elle rassemble à ce jour 106 établissements partenaires, plus de 150 cours différents (langues, éco, management, sciences, etc.) et près d’un million d’inscrits pour près de trois millions d’inscriptions aux cours. 

Ces formations en ligne peuvent également être envisagées dans le but d’informer, de donner des clés de compréhension sur un sujet complexe ou une problématique bien particulière afin de sensibiliser les universitaires mais aussi le grand public. C’est notamment le cas du Mooc sur les enjeux de l’énergie nucléaire lancé lundi 5 février 2018 sur la plateforme FUN par la Société Française d’Energie Nucléaire (SFEN), en collaboration avec l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN). Alors que l’énergie nucléaire soulève encore de nombreuses interrogations en pleine révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), ce Mooc a vocation à donner des clés de compréhension dans le but de mieux appréhender les problématiques industrielles, financières, énergétiques et écologiques liées à l’exploitation de l’énergie nucléaire dans le monde de demain. Il s’adresse donc pour cela aussi bien aux étudiants et aux professionnels du secteur nucléaire, qu’au grand public intéressé par les questions de politique énergétique. 

Une nouvelle stratégie de communication pour les entreprises ? 

Mais les universités n'ont pas le monopole des Mooc, et ces cours en ligne s'épanouissent également en entreprise dans leur version corporate (on parle alors de Cooc pour Corporate Open Online Course. Les grandes entreprises implantées sur différents sites, dans différentes régions, dans différents pays, y voient en effet un moyen facilité de communiquer et d’impliquer tous leurs collaborateurs, à l’occasion d’un projet de transformation de l’entreprise, ou de formation continue à de nouveaux métiers ou outils de travail. 

D’autres compagnies font appel aux Mooc dans leur stratégie de recrutement. La SNCF par exemple a lancé en février 2017 son premier Mooc consacré aux métiers de la conduite de train à destination des "néophyte, expert, futur candidat ou simple curieux", et devrait renouveler l’expérience en 2018 alors que le groupe prévoit de recruter 1000 nouveaux conducteurs et conductrices de trains en CDI

Mooc

Annonces Google