le respect des données, la nouvelle monnaie de confiance du RGPD

Pour être prospères les entreprises doivent générer de la confiance. Avec l'entrée en vigueur du RGPD, la gestion des données personnelles est donc devenue primordiale.

Le 25 mai 2018,  le règlement général sur la protection des données (RGPD)  est entré en vigueur devenant ainsi, non plus un sujet de théories et de fantasmes, mais bien une réalité concrète sur laquelle de nombreux observateurs vont continuer d’échanger et de débattre pendant que les entreprises se mettent à niveau.

Sur le plan tactique, le RGPD soulève des questions d’importance auxquelles les entreprises ont le devoir de répondre concernant la gestion de l’ensemble de leurs données  : Quelles sont les données dites "personnelles" ? Y-a-t-il des consentements spécifiques à fournir en fonction du type de données récoltées ? Les données que possèdent les entreprises respectent-elles les droits des personnes concernées ?

Le point le plus important à soulever est que le RGPD peut-être considéré par de nombreux consommateurs comme  un point de rupture dans l’évolution de leurs perceptions vis-à-vis des marques et entreprises : le client d'aujourd'hui pense que le respect des données mises à disposition est aussi importante, sinon potentiellement plus importante que la qualité du produit final. Ne pas respecter la confiance des clients, peu importe la qualité de votre produit, pourrait s'avérer catastrophique.

Par conséquent, les entreprises doivent considérer ce passage réglementaire non pas comme un frein mais bien comme une opportunité de développer une approche globale intelligente et automatisée de la gouvernance et de la conformité des données - les bases d'une infrastructure qui favorise la confiance des clients.

L'importance du consentement, de la gouvernance et du catalogage des données

L'un des défis les plus importants auxquels sont confrontées les organisations et entreprises dans les jours qui vont suivre l’entrée en vigueur du RGPD sera d'associer le consentement donné à une personne spécifique de manière globale.

Une grande partie des entreprises qui stockent des données personnelles sur des individus répartis au sein de leur entreprise les entreposent dans des silos, chacun ayant différentes manières d'identifier la même donnée à travers les systèmes et les processus. Il est parfois difficile d'avoir une vue complète des individus et de toutes les relations qu’ils peuvent entretenir ou encore des interactions qu’ils ont au quotidien avec l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise.

Cette complexité signifie que l'application de la gouvernance des données, la surveillance du personnel ayant accès à ces données ou encore le catalogage des données  sont des processus très exigeants.

Avec l’instauration du RGPD, toutes les personnes dont les données sont récoltées auront maintenant un droit de regard sur l’utilisation des dites données pouvant même aller jusqu’à refuser certains aspects de leur utilisation. Si les personnes concernées ne fournissent pas activement leur consentement, une organisation pourrait ne plus avoir accès à l'information qui pourrait être cruciale pour ses opérations.

À mesure que les industries accélèrent leur transformation numérique et développent de nouveaux moyens plus intelligents de tirer parti des données clientèle pour faire progresser leurs produits et services, celles-ci s’exposent à une violation des règles introduites par le RGPD.  Volontairement ou non,  elles risquent d’abuser de la confiance de leurs clients. Un exemple concret serait celui de la géolocalisation : les données générées en utilisant le suivi physique, sont des données considérées comme personnelles, tombant ainsi sous la coupe des lois introduites par le RGPD.

L'importance du respect des données personnelles

Les organisations qui recueillent des données personnelles dans un certain but doivent être conscientes de leurs responsabilités dans la gestion des données, et encore plus de l’importance pour les individus de veiller à une utilisation légale des données personnelles qu’ils partagent.

Toutes les organisations doivent travailler avec leurs clients pour développer la confiance et la transparence sur la façon dont les données personnelles sont utilisées. Pour les organisations, cela signifie construire une vue unique, globale d'un individu - pour mieux permettre à celui-ci de prendre le contrôle de ses données, et pour s’assurer que les droits et consentements des personnes concernées sont bien respectés.

Dans toutes les industries, les organisations qui montrent la voie vers une responsabilité accrue en matière de gestion des données personnes vont bénéficier d’un avantage concurrentiel pour attirer et fidéliser les clients.Ceux qui ne respectent pas les exigences décrites dans le RGPD risquent beaucoup plus qu'une amende d'un organisme de réglementation, ils risquent leur crédibilité en tant qu'organisation fiable pour fonctionner dans l'économie numérique.

Annonces Google