Recruter à l'international : les bonnes pratiques sont...

Si vous avez pour ambition de recruter des talents à des postes de direction au sein de votre société internationale, mieux vaut avoir recours à un spécialiste qui pourra vous apporter des conseils judicieux et pratiques afin d’éviter certains pièges fréquents lors du recrutement international.

Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à contourner les pièges les plus fréquents dans le recrutement international.

 

Conseil n°1 : Ne perdez pas de vue vos objectifs

La mission et la vision de votre entreprise devraient systématiquement figurer parmi vos principaux critères de recrutement. Votre succès à long terme dépend de votre capacité à placer la bonne personne au bon endroit. Votre instinct pourrait vous inciter à embaucher rapidement un candidat pour trouver une solution à court terme. Mais si vous avez des doutes sur son potentiel à long terme, il est sans doute plus prudent de conserver toutes vos options.

 

Conseil n°2 : Prendre en compte la culture locale

La culture joue un rôle important au sein de toute entreprise performante, mais le fait qu'une culture fonctionne pour vous dans un pays donné ne signifie pas que cette même culture sera un gage de succès ailleurs. Gardez l'esprit ouvert, sortez des sentiers battus et n'ayez pas peur de sortir de votre zone de confort. Prenez en considération les qualités les plus appréciées dans le pays ciblé, plutôt que de vous raccrocher à ce que vous connaissez.

 

Conseil n°3 : Familiarisez-vous avec les spécificités du marché local

Bien connaître les normes du pays dans lequel vous vous implantez est la clé d'un processus de recrutement réussi. Renseignez-vous sur les niveaux de salaire dans le pays cible, ainsi que sur les attentes à long terme des différents candidats dans votre champ.


Conseil n°4 : Bien connaître les pratiques de travail locales

Dans la mesure où certains pays présentent des restrictions sur ce que vous pouvez et ne pouvez pas demander à un candidat potentiel, il est important de vous familiariser avec ces pratiques avant d’entamer le processus. En posant une mauvaise question, vous risquez non seulement de commettre un faux-pas, mais également d’avoir des ennuis avec la loi !


Conseil n°5 : Soyez réalistes

Recruter des candidats prend du temps. Vous parviendrez possiblement à présélectionner un certain nombre de candidats au cours des premiers mois du processus, mais il existe de nombreuses tâches à accomplir avant de pouvoir entamer des négociations

 

Conseil n°6 : Inclure tous les décideurs dans le processus d'embauche

De nombreuses entreprises tombent dans ce piège et oublient de consulter l’avis de l’ensemble des parties prenantes du groupe. Or, il est important de vous assurer que tout le monde est d'accord avec votre décision, afin d'éviter à terme des réticences et tensions contre-productives.

 

Conseil n°7 : Tenez compte des compétences générales

Disposer d’un ensemble de compétences non techniques est essentiel pour occuper un poste de direction, en particulier dans une industrie aux enjeux multiples et de grande ampleur telle que la biotech. Toutefois, certains traits de caractère peuvent être perçus différemment d'un pays à l'autre. Il est donc important de comprendre dans quelle mesure les compétences générales de votre candidat s'intègrent à la vision globale et au contexte de la société.

Une bonne compréhension de la culture locale est primordiale pour être en mesure de bien évaluer les compétences non techniques d’un candidat au niveau international.


Conseil n°8 : Comprendre les équivalences de titres d’un pays à l’autre

Un titre donné peut avoir une signification radicalement différente d'un pays à l'autre. Assurez-vous de bien comprendre les responsabilités de chaque candidat à chacun de ses précédents postes, afin d'évaluer correctement leur pertinence pour votre processus de sélection.


Conseil n°9 : Apprendre à être un bon gestionnaire à distance

Gérer votre équipe à distance nécessite une approche différente de celle que vous utilisez au quotidien. Les membres de votre équipe ont besoin de sentir qu'ils font partie d’un ensemble plus large et que le groupe a à cœur de les inclure dans sa planification à long terme. Même les meilleures recrues peuvent s’égarer si elles sont mal gérées. En ce sens, la gestion à distance ne devrait pas être un catalyseur de dissension.

Envisagez de mettre sur pied un programme d'intégration pour vos nouvelles recrues, afin de les familiariser avec votre marque et ses valeurs. Assurez-vous que vos équipes disposent de tout ce dont elles ont besoin pour avancer en toute confiance.

 

Conseil n°10 : Ne pas oublier les bienfaits du mentorat

Il n'est donc pas rare que des nouvelles recrues rentrent directement dans le vif du sujet, sans même avoir bénéficié au préalable d’une période de formation, et ce en raison du besoin parfois urgent d’acquérir un talent ou de pourvoir tel ou tel poste. Gardez à l'esprit, cependant, que vos nouvelles recrues peuvent avoir besoin d’un investissement plus important de votre part avant de devenir les employés hautement performants dont vous avez besoin. Bien qu’il s’agisse là d’une liste non exhaustive des pièges à éviter lors de votre processus international de recrutement en biotechnologie, ce sont toutefois les plus importants.

Annonces Google