Pourquoi faire appel à un cabinet de conseil

L'activité du conseil demeure souvent "indistinct" dans l’esprit collectif. Regardés avec envie ou dédain, les consultants attisent soit l’affection soit le rejet.

Cette approche est assez latine, car il en va totalement différemment dans les pays anglophones, où le consultant est un collaborateur extérieur souvent nommé à intervenir. 

Le métier du conseil repose sur la capacité, d’un homme ou d'une femme de métier, à orienter, à accompagner les changements et les évolutions, à apporter sans cesse de la valeur aux sociétés. 

Le consultant exploite un ensemble d’expertises et d’outils pour faire économiser du temps et restreindre les risques pour les sociétés. Il sait se remettre fréquemment en cause, investir du temps en recherche, acquérir les méthodologies les plus adaptées, définir sur les nouvelles offres, les nouveaux modèles, avec la volonté de donner toujours plus de valeur, dans une logique de rentabilité solide. 

Le conseil est un travail de femmes et d'hommes, mus par une volonté, une vision communes, des valeurs partagées, un projet d’entreprendre avec d’autres et en étroite collaboration étroite avec des clients.

Nous pouvons légitimement nous demander pourquoi faire appel à un cabinet de conseil ? Les motivations des entreprises pour engager un cabinet de conseil sont différentes : 

  • Expertise Spécialisée : apporter des compétences ou expériences non disponibles en interne 
  • Objectivité : recevoir une vision extérieur est toujours bénéfique 
  • Confidentialité : pour certains sujets "accessibles" ( fusions, acquisitions, réorganisation de personnel… ) 
  • Crédibilité : appuyer certaines décisions des dirigeants 
  • Capacité de travail : décharger ses partenaires de certaines tâches

La disparité des genres de cabinet dénature l’appellation "conseil". Les professions libérales de conseil agissent sur l’ensemble d’une chaîne de valeur, allant de la stratégique, en passant par la mise en œuvre de transformations des organisations et/ou des systèmes d’information, jusqu’à même des solutions d’externalisation d’activités du client. Dans tous ces cas, les cabinets, qu’ils soient de conseil, d’audit, de développement software, tous revendiquent la terminologie de conseil ou de consultant, exprimant une volonté de reconnaissance de leurs doses et de leur expertise. 

Les directions générales sollicitent l’assistance de cabinets pour la définition de plans stratégiques, de nouvelles activités dans une vision de croissance, ou encore de plans de diminution de coûts. Les directions opérationnelles, impactées par les décisions de leur direction générale, se font ensuite accompagner dans la déclinaison opérationnelle et la mise en œuvre de nouvelles organisations, pouvant se traduire aussi par le déclenchement de nouvelles perspectives.

Annonces Google