Nous devons éveiller le leader qui sommeille en chaque collaborateur

Quelle est la fonction du leadership ? Deux visions s’opposent : certains y voient l’art de rassembler des partisans, d’autres y voient la capacité à faire émerger de nouveaux leaders. Trop d’organisations négligent la possibilité de faire naître de nouveaux leaders.

La formation en leadership est souvent ponctuelle, déconnectée de la réalité de l’entreprise et ne met pas l'accent sur le développement du type de leaders dont les entreprises ont vraiment besoin. Il existe souvent un écart important entre l'investissement réalisé en formation au leadership et les résultats obtenus. Alors que les organisations mettent de plus en plus l'accent sur la transformation digitale, qui requiert une réelle impulsion et la capacité à convaincre les équipes de la nécessité de cette transformation, une formation au leadership mal exécutée devient un réel obstacle dans l’atteinte des objectifs fixés.

Le leadership dont les entreprises ont besoin n'est pas une personne au sommet qui sait donner des ordres, mais une façon de penser et de se comporter - de façon collaborative, dynamique et créative. Ce sont des compétences dont chaque collaborateur a d’ores et déjà besoin. Les organisations doivent cultiver des compétences en leadership à tous les postes et à tous les niveaux. Pour ce faire, il faut souvent modifier la façon dont la formation est dispensée. L'objectif doit être de construire des équipes plus agiles où chacun a la possibilité et les compétences nécessaires pour assumer un rôle de leadership quand l'occasion se présente.

Les équipes de learning & development (L&D) doivent considérer cela comme un changement de culture au sein de leur organisation. A long terme, ces trois aspects auront un impact déterminant sur le développement du leadership :

Cultiver les compétences futures

Les besoins en compétences au sein d'une organisation ne sont jamais statiques. Le Future Jobs Report 2018 du Forum économique mondial prévoit que d'ici 2022, 27 % des emplois dans toutes les industries seront complètement nouveaux - et beaucoup de ceux-ci sont déjà en train d’apparaître. Une proportion comparable (21 %) des postes actuellement occupés sera supprimée d'ici 2022, ce qui amène à un équilibre entre perte et création d'emplois. Mais l'émergence de nouveaux métiers exige de nouveaux modes de leadership. 

Le Forum économique mondial identifie la résolution des problèmes complexes, la pensée critique, la coordination interpersonnelle, la créativité et l'intelligence émotionnelle parmi les compétences essentielles sur lesquelles s'appuieront les entreprises à l'avenir. La formation à ces compétences comportementales devrait déjà être généralisée au sein des entreprises, permettant aux collaborateurs de mieux s'adapter aux changements technologiques et de développer les compétences requises pour devenir des leaders performants.

Démocratiser le leadership

Veiller à ce que tout le monde ait accès à une formation en leadership aide les leaders potentiels à évoluer et à relever les défis au fur et à mesure qu'ils se présentent. Une étude de Towards Maturity et Skillsoft a constaté que les 10 % des organisations ayant les stratégies de formation les plus efficaces ont des stratégies actives de démocratisation du leadership, en impliquant un public plus large dans leurs programmes. Cette approche centrée sur l'apprenant permet à l'organisation de sélectionner les meilleurs candidats pour des rôles de leadership - où qu'ils soient dans l'entreprise - et fournit un réservoir de talents prêts à prendre des responsabilités au moment opportun.

Miser sur le blended learning

Les programmes de développement du leadership diffèrent considérablement selon les secteurs et les organisations, mais l'impact des technologies est de plus en plus évident. 80 % des organisations très performantes en formation intègrent désormais les nouvelles technologies dans leur programme de développement du leadership. Les cours en classe ne permettent pas un contact assez récurrent avec les apprenants et se concentrent plus sur la conformité à la loi que sur les besoins des apprenants. Cette approche ne répond donc pas aux attentes des entreprises en matière de leadership.   

L'avenir de l'apprentissage est personnalisé et en temps réel. Il utilise la technologie pour multiplier les points de contact avec l’apprenant et offrir une approche mixte à la formation en leadership. L'accès à des outils d'apprentissage sur tablettes et smartphones, avec des contenus découpés en petits morceaux (micro-modules), permet aux apprenants de s'engager dans la formation quand cela leur convient et assure un apprentissage continu. Grâce à une approche mixte, davantage de personnes sont capables de développer leur leadership, ce qui a pour effet de le démocratiser.

Les organisations qui mettent l'accent sur une formation centrée sur l'apprenant et qui démocratisent l'accès aux programmes de leadership sont beaucoup plus susceptibles d'encourager les apprenants à se sentir responsables de leur développement personnel. En fournissant un accès aisé et des renseignements clairs sur les possibilités d'apprentissage, on s'assurera que tout le monde possède les compétences nécessaires pour devenir de la transformation de l’entreprise. Il est temps de repenser notre façon de préparer l'avenir. La première étape consiste à examiner les compétences dont nous avons besoin pour réussir et les personnes qui ont le talent et les ressources nécessaires pour le faire.

Autour du même sujet

Nous devons éveiller le leader qui sommeille en chaque collaborateur
Nous devons éveiller le leader qui sommeille en chaque collaborateur

La formation en leadership est souvent ponctuelle, déconnectée de la réalité de l’entreprise et ne met pas l'accent sur le développement du type de leaders dont les entreprises ont vraiment besoin. Il existe souvent un écart important entre...