Aide aux salariés : l'aide jusqu'à 1 500 euros reconduite jusqu'au 31/12

Aide aux salariés : l'aide jusqu'à 1 500 euros reconduite jusqu'au 31/12 Pour percevoir cette aide créée par le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco, il suffit de produire des bulletins de salaire et une attestation sur l'honneur justifiant les difficultés financières rencontrées.

[Mise à jour du jeudi 12 novembre 2020 à 17h30] En mai dernier, le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco a créé une aide exceptionnelle d'urgence pour les salariés cotisants Agirc-Arrco, pouvant faire face à des difficultés financières en raison de la crise sanitaire. Il s'agit d'une aide versée en une fois et pouvant atteindre 1 500 euros en fonction de la situation du demandeur. Cette aide, initialement prévue pour durer jusqu'à la fin du mois de juillet 2020, a été reconduite jusqu'au 31 décembre 2020. Pour en bénéficier, le salarié doit prendre contact avec sa caisse de retraite complémentaire.

Après les indépendants, c'est au tour des salariés de pouvoir solliciter un coup de pouce. Ceux qui rencontrent des "difficultés d'ordre financier du fait de la crise sanitaire" provoquée par l'épidémie de coronavirus pourront prétendre à une aide dont le montant, pouvant aller jusqu'à 1 500 euros, sera calculé "en fonction de la situation du demandeur", a annoncé ce mardi 12 mai, l'Agirc-Arrco. En temps normal réservé aux chômeurs et aux retraités, le fonds d'action sociale de caisse de retraite des salariés du privé, pourra désormais bénéficier aux 18,8 millions de salariés et notamment aux dirigeants de petites entreprises en difficulté.

Le versement interviendra "un mois tout au plus" après la validation du dossier

Les demandeurs devront contacter leur caisse de retraite complémentaire pour remplir "un formulaire de demande d'intervention sociale simplifiée" (pas encore disponible). Ils devront joindre "une déclaration sur l'honneur" exposant "les difficultés financières rencontrées", précise l'institution dans son communiqué de presse. Ils devront également fournir les trois derniers bulletins de salaire ou revenus, dont au moins l'un doit présenter une baisse de rémunération.

Le versement interviendra "en un mois tout au plus" après la validation du dossier. Les aspirants bénéficiaires de cette aide auront "jusqu'à fin juillet" pour la solliciter, sachant que la caisse de retraite n'exclut pas une éventuelle "prolongation" en cas d'affluence. Le budget, pour l'heure fixé à "une enveloppe globale de 200 millions d'euros", pourrait lui aussi être extensible.

En parallèle de cette annonce, l'Agirc-Arrco a demandé une avance de trésorerie de 8 milliards d'euros à Bercy pour juin et juillet, les recettes étant perçues avec un mois de décalage, tandis que le versement des pensions intervient en début de mois. La caisse de retraite complémentaire des salariés du secteur privé n'a par ailleurs reçu que 70% des cotisations attendues en mars, notamment en raison du recours massif au chômage partiel. "Il n'y aura pas de problème de paiement des pensions", rassure-t-elle néanmoins.