VIDEO

Valider 5 années de retraite sans travailler est possible mais ceux qui sont concernés l'ignorent souvent

Une règle ayant pour but de protéger un public vulnérable en cas de perte d'emploi permet d'acquérir 20 trimestres pour pouvoir partir en retraite plus rapidement...

Lorsqu'il manque quelques trimestres pour pouvoir partir en retraite, certaines personnes peuvent compter sur des trimestres "assimilés" obtenus sans travailler plus. Dans une situation spécifique, il est possible d'obtenir jusqu'à 20 trimestres assimilés, soit l'équivalent de 5 années. 

Les trimestres assimilés, aussi appelés "trimestres gratuits", sont des périodes non travaillées mais prises en compte dans le calcul de la durée d'assurance retraite. Ils sont validés dans certaines situations comme la maladie, la maternité ou le chômage. Ces trimestres sont financés par la solidarité entre les assurés et permettent de compenser les périodes d'inactivité.

Si les périodes de chômage indemnisé donnent droit à des trimestres assimilés, c'est aussi le cas des périodes de chômage non indemnisé. A ce sujet, la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) nous précise que les trimestres acquis dans ce contexte ne peuvent pas permettre d'obtenir une surcote, mais ils peuvent permettre de limiter voire d'éviter une décote et aider à atteindre la retraite à taux plein. 

Pour pouvoir obtenir 20 trimestres assimilés, soit l'équivalent de 5 ans, il y a plusieurs conditions à respecter. En premier lieu, il faut être un chômeur en fin de droits âgé d'au moins 55 ans et avoir cotisé au moins 20 ans tous régimes de base obligatoires confondus. De plus, il faut que la période de chômage non indemnisé suive directement une période indemnisée, que la personne ait déjà connu au moins une autre période de chômage indemnisé au cours de sa carrière et ne pas avoir de droit auprès d'un nouveau régime obligatoire d'assurance retraite. 

Cette situation pourrait concerner de nombreuses personnes et les femmes en particulier. Selon les données de l'Insee, en 2021, 16% des personnes âgées de 55 à 69 ans n'étaient ni en emploi ni à la retraite. Cette part augmente à l'approche de l'âge légal d'ouverture des droits à la retraite, atteignant 28% pour les 61 ans. Les femmes sont particulièrement touchées : entre 62 et 69 ans, elles sont près de deux fois plus souvent dans cette situation que les hommes (11% contre 6%).

Avant la réforme des retraites, la règle permettant d'obtenir les 20 trimestres assimilés permettait plus facilement aux actifs de 55 ans et plus d'atteindre directement l'âge légal de départ en retraite. C'est évidemment plus compliqué pour eux aujourd'hui.

A noter que les personnes qui rencontrent une deuxième période ou plus de chômage non indemnisé dans leur carrière peuvent obtenir jusqu'à quatre trimestres assimilés si elles ont cotisé moins de 20 ans ou si elles ont moins de 55 ans. Dans la première période de chômage non indemnisé de sa carrière, il est possible d'acquérir jusqu'à 6 trimestres assimilés soit un an et demi. Les personnes qui n'ont jamais été indemnisées et qui étaient au chômage avant 2011 voient ce droit réduit à 4 trimestres soit 1 an.