Valéry Gerfaud (M6 Web) : "Il y aura bientôt une interface 6play par utilisateur"

Valéry Gerfaud (M6 Web) : "Il y aura bientôt une interface 6play par utilisateur" Le directeur général de M6 Web fait le point sur les derniers projets digitaux du groupe, dont la refonte de 6play et la structuration de l'offre pub.

Le directeur général de M6 Web Valéry Gerfaud était l'invité de l'émission #Media ce mercredi à 12h30. Dans cette émission dédiée à l'actualité des médias et d'Internet, réalisée avec CB News, Valéry Gerfaud a fait le point sur les projets digitaux de la chaîne. Parmi ceux-ci, le lancement de l'offre de télévision en ligne du groupe, 6play, il y a 15 mois, qui séduit aujourd'hui 15 millions d'utilisateurs.

"C'est une vraie réussite et la preuve que les utilisateurs sont prêts à se loguer pour bénéficier d'une expérience utilisateur plus aboutie", se félicite-t-il. A peu près 50% des utilisateurs se connectent via Facebook. Les autres le font après avoir rempli un formulaire et renseigné leur email. "Grâce à ce login, nous allons pouvoir personnaliser la recommandation de contenu au maximum. En 2016, chacun aura son 6play", assure Valéry Gefaud. M6 teste actuellement plusieurs technologies de recommandation.

L'autre enjeu côté data, c'est bien évidemment la pub. "Les annonceurs sont très friands de cette donnée loguée", assure Valéry Gerfaud. "Nous faisons aujourd'hui essentiellement du ciblage socio-démo mais nous espérons croiser à terme cette data avec de la data intentionniste récupérée via notre galaxie de sites édito et e-commerce", explique Valéry Gerfaud. 

2016 a été une bonne année pour le groupe côté pub digitale. "Le marché premium vidéo très dynamique profite à 6 play, surtout dans un contexte où les annonceurs veulent de la transparence et de la brand safety." 

M6 Web a réalisé près de 100millions d'euros de chiffre d'affaires pour "une rentabilité correcte pour la branche digitale d'un groupe média", estime son responsable. "Des portails comme Deco ou Clubic vivent désormais minoritairement de la pub et sont désormais orientés vers l'affiliation."

Annonces Google