Francis Gaunand (Publihebdos) "Nous lancerons un paywall pour du premium sur Actu.fr d'ici la fin de l'année"

Le président du directoire du groupe de presse régionale Publihebdos fait le point sur la stratégie d'Actu.fr. Au programme : un paywall, de la vidéo et l'ouverture à d'autres journaux locaux.

Le président du directoire de Publihebdos, Francis Gaunand, était cette semaine l'invité de #Media, l'émission du JDN dédiée à l'actualité des médias et d'Internet. Ce spécialiste de la presse régionale est à la tête d'un groupe qui édite un site Internet, actu.fr, et 93 titres de presse papier en France (dont un quotidien départemental et des hebdomadaires régionaux). Avec plus de 900 salariés dont 270 journalistes, le groupe Publihebdos, filiale du groupe Sipa-Ouest France, a réalisé un chiffre d'affaires de 88 millions d'euros en 2017.

Francis Gaunand a détaillé le fonctionnement et le développement d'actu.fr, un site lancé en avril 2017, aujourd'hui dans le top 15 des sites d'actualité en France selon Médiamétrie//Netratings, avec 6,8 millions de visiteurs uniques en août 2018. "Alors que chaque marque du groupe avait son propre site, on s'est aperçu de l'intérêt de réunir ces contenus pour avoir une stratégie de massification", explique Francis Gaunand.  20% des 60 000 contenus papiers produits chaque mois sont mis en ligne. "C'est le fruit d'un travail en réseau de plus de 350 journalistes sur le terrains qui collaborent via Slack, des desks régionaux et un desk actu qui fait l'animation générale." Comment expliquer un tel succès d'audience ? "On propose une façon de voir l'actualité en région qui est différente de ce que propose les autres sites d'actualités", explique Francis Gaunand. 

Alors que le site actu.fr a aujourd'hui fait le pari du gratuit et est financé par la publicité (Publihebdos s'appuie sur sa régie publicitaire nommée Hebdos Communication), le groupe planche sur le lancement d'un abonnement payant. "Nous allons mettre en place d'ici la fin de l'année un paywall qui donnera accès à l'ensemble des contenus premiums produits par les rédactions." Autres pistes côtés contenus, la vidéo et le podcast. 

Enfin, Francis Gaunand a expliqué vouloir ouvrir les portes de son sites à de nouveaux partenaires éditos. "Des journaux locaux qui veulent aller sur le numérique sans forcément lancer leur propre site. Nous en discutons avec certains d'entre eux."

Annonces Google