Frédéric Daruty et Olivier Bonsart "20 Minutes va battre un record de rentabilité en 2018"

Frédéric Daruty, tout nouveau président de 20 Minutes et son prédécesseur, Olivier Bonsart, qui assure la transition jusqu'à fin décembre, sont venus faire le point sur les challenges qui attendent l'éditeur.

Le tout nouveau président de 20 Minutes, Frédéric Daruty, était l'invité de l'émission #Media ce mercredi 28 novembre à 12h30. Pour cette toute première prise de parole officielle, il était accompagné d'Olivier Bonsart, auquel il succède à la tête du quotidien gratuit, et qui reste auprès de lui jusqu'à fin décembre pour faciliter la transition.

Arrivé chez 20 Minutes il y a une dizaine de jours, Frédéric Daruty aura à cœur de développer trois piliers stratégiques : la marque média, la monétisation et l'innovation. Sur le premier point, il s'agit de continuer à soutenir le travail de "la centaine de journalistes qui aident le lecteur à se faire une opinion." Sur le second point, Frédéric Daruty rappelle que la mise en place d'un wrapper header bidding a permis au groupe d'optimiser la monétisation du site. "Ce sont aujourd'hui deux impressions sur trois qui sont vendues en programmatique. Nous avons réussi à faire grimper le CPM par emplacement de 45% grâce au header bidding." Bientôt tous les formats seront concernés par cette fonctionnalité.

Sur le terrain de l'innovation, Frédéric Daruty rappelle enfin l'importante de déployer les contenus sur tous les supports dont les assistants vocaux. "C'est par exemple notre podcast, Minute papillon, un condensé d'informations de 2 minutes diffusé deux fois par jour sur les Google Home et Amazon Echo." Pour quel résultat ? "C'est encore difficile de mesurer l'audience du format mais ça grandit", assure Frédéric Daruty. 

Le nouveau patron de 20 Minutes récupère un groupe qui va bien. Son chiffre d'affaires a atteint près de 40 millions d'euros en 2017, pour une augmentation du bénéfice net de 19%. "Nous allons certainement battre un record de rentabilité en 2018", annonce Olivier Bonsart. Alors que la hausse du chiffre d'affaires numérique compense la baisse du papier, Olivier Bonsart rappelle que les destins des deux canaux sont directement imbriqués. "Plus le numérique sera puissant dans 20 Minutes, plus le papier pourra durer longtemps." Au programme également de cette émission : le sujet du RGPD, de l'eprivacy, de la blockchain, les synergies avec Ouest France et Rossel ou encore les droits voisins. 

Annonces Google