Facebook va se recentrer sur les messages privés et éphémères

Facebook va se recentrer sur les messages privés et éphémères Le futur de Facebook passe par des modes de communication plus respectueux de la vie privée des utilisateurs, estime Mark Zuckerberg. La plateforme sera donc de moins en moins ouverte.

[Mise à jour le 7 mars 2019 à 9h20] "Je crois que les plateformes de communications centrées sur la vie privée seront encore plus importantes demain que les plateformes ouvertes ne le sont aujourd'hui." Mark Zuckerberg annonce dans un long texte publié le 6 mars dans le New York Times que Facebook va changer. Le groupe, qui a mis près de 20 milliards de dollars sur Whatsapp et 1 milliard de dollars pour Instagram, veut s'éloigner des formats de communication ouverte que Facebook permet historiquement. "Nous voyons aujourd'hui que les messageries privées, les messages éphémères et les petits groupes de discussion sont, de loin, les outils de communication qui ont la plus forte croissance", justifie Mark Zuckerberg. Le lancement de Messenger, spin-off de Facebook et la visibilité donnée aux groupes au sein de Facebook, témoignent de cette volonté d'aller vers des modes de communication plus intimes. "Beaucoup de personnes préfèrent l'intimité qu'offrent les conversations avec une seule personne ou un petit groupe d'amis. Les utilisateurs se méfient de ce que peuvent révéler les archives de ce qu'ils ont partagé. Et nous voulons tous pouvoir payer de manière confidentielle et sécurisée." Mark Zuckerberg, auquel on prête l'intention de vouloir fusionner à terme l'architecture de messagerie de Facebook, Whatsapp et Instagram, a annoncé récemment que Messenger et Instagram s'inspirerait de Whatsapp en cryptant les échanges d'un bout à l'autre.  Messenger et Whatsapp sont amenés, selon Mark Zuckerberg, à devenir les principaux moyens de communication au sein des réseaux de Facebook. Des moyens de communication qui devraient devenir de plus en plus éphémères. Mark Zuckerberg estime ainsi qu'il va falloir mettre un terme à la permanence des messages comme c'est déjà le cas pour le format Stories adopté par Messenger et Instagram. "Les utilisateurs doivent pouvoir se sentir à l'aise d'exprimer qui ils sont, et ne devraient pas devoir s'inquiéter que ce qu'ils ont partagé dans le passé puisse revenir les hanter ", écrit-il. Et d'évoquer la possibilité pour tous les nouveaux messages de s'effacer automatiquement au bout d'un mois. 

Fondé en 2004 par Mark Zuckerberg, Facebook est aujourd'hui le réseau social le plus populaire au monde avec près de 2,32 milliards d'utilisateurs actifs chaque mois. Ce réseau qui "vous permet de rester en contact avec les personnes qui comptent dans votre vie", tel que l'énonce sa devise officielle, a réalisé près de 40 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2017, essentiellement grâce aux publicités qui sont diffusées en son sein.        

Facebook connexion

L'inscription à Facebook est facile et gratuite. Il suffit de renseigner ses nom et prénom, âge et sexe. Puis de choisir une adresse email et un mot de passe qui feront office d'identifiants de connexion. Une fois les conditions générales de Facebook acceptées, l'utilisateur sera officiellement inscrit au réseau social.

Facebook recherche

Pour trouver ses amis sur le réseau social, il suffit de renseigner leur nom et prénom dans la barre de recherche. Il était autrefois possible de les retrouver grâce à leur numéro de téléphone mais Facebook a désactivé cette possibilité en avril 2018 car elle était utilisée à des fin malveillantes. Autre possibilité, taper le prénom et le nom de cette personne sur Google, suivi de site:facebook.com.

Logo Facebook
Le logo de Facebook depuis juillet 2015. © Facebook

Facebook est depuis toujours associé au bleu de son logo. Une raison à ce choix de couleur ? Mark Zuckerberg est daltonien et c'est la couleur qu'il voit le mieux. Le réseau social a connu trois logos depuis ses débuts. Un premier logo "thefacebook" entre crochets, bleu clair sur bleu foncé. Mais la société a enlevé la particule "the  de son nom après l'achat du nom de domaine facebook.com en 2005 pour 200 000 dollars. Elle opte en conséquence pour un logo facebook en lettrage blanc sur fond bleu. Ce logo sera légèrement redesigné le 1er juillet 2015.

Facebook Ads

Les Facebook Ads sont les publicités qui sont diffusées sur Facebook et sur les sites et applications partenaires. Photos, vidéos, Carousel, Collections ou Stories sont autant de formats qui sont proposés aux annonceurs. Ces derniers bénéficient également de la force de frappe du réseau social le plus populaire au monde et du ciblage inégalé qu'il permet grâce à la donnée socio-démo qu'il récolte lors de toute nouvelle inscription à la plateforme ou à d'autres services via le Facebook Connect. Arrivés en 2007, les Facebook Ads ont permis à Facebook, dont l'utilisation est gratuite pour l'utilisateur, de générer l'essentiel de son chiffre d'affaires.

Facebook Messenger

Pressentant la montée en puissance des messageries instantanées, Facebook a lancé son propre service, Facebook Messenger, dès 2011. Messenger, qui compte plus de 1,3 milliard d'utilisateurs mensuels dans le monde, s'est véritablement imposé dans les usages lorsque Facebook a décidé, en juillet 2015, de rediriger systématiquement la consultation des messages sur mobile vers l'application Messenger. L'application est de surcroît devenue accessible aux utilisateurs ne disposant pas de compte Facebook. Ces derniers peuvent s'inscrire avec leur numéro de téléphone.

Les contacts de Messenger sont les mêmes que ceux de Facebook et les utilisateurs peuvent les trouver grâce à leur carnet d'adresses. Il suffit d'enregistrer son numéro de téléphone sur l'application. A noter que ce numéro reste invisible aux autres utilisateurs, il est considéré comme une information personnelle.

Facebook taxation

Facebook est, comme la plupart des Gafa, régulièrement critiqué pour sa politique fiscale. La France ne fait pas exception. La plateforme s'y est acquitté d'un impôt de près de 1,9 million d'euro en 2017 pour un chiffre d'affaires déclaré de 55,9 millions d'euros. Un montant grandement minoré par la stratégie de facturation de certains services (marketing, R&D) depuis l'Irlande où la fiscalité est plus avantageuse. Les experts estiment que Facebook aurait plutôt dû s'acquitter d'un impôt de 100 millions d'euros pour cet exercice. En 2018, les choses vont changer comme l'expliqué le directeur général Europe du Sud de Facebook, Laurent Solly. "A partir de l'année 2018, les revenus de Facebook investis par des entreprises sur le territoire et accompagnés par nos équipes seront déclarés dans le pays", a-t-il promis au micro de France Inter. Ce changement concernera une  trentaine de pays entre 2018 et le premier semestre 2019. "Nous sommes convaincus que le passage à une structure de vente "acheteur vendeur" locale apportera plus de transparence", a indiqué le directeur financier du groupe dans une note de blog.  

Autour du même sujet

Facebook va se recentrer sur les messages privés et éphémères
Facebook va se recentrer sur les messages privés et éphémères

Sommaire Facebook connexion Facebook recherche Facebook logo Facebook Ads Facebook Messenger Facebook taxation [Mise à jour le 7 mars 2019 à 9h20]  "Je crois que les plateformes de communications centrées sur la vie privée...