La participation et l'intéressement

Les sommes versées en 2017 dans le cadre d'un dispositif d'épargne salariale doivent, en principe, figurer sur la déclaration d'impôts 2018. Mais de nombreuses exceptions à cette règle existent. © lenets tan Fotolia
Les sommes perçues en 2017 dans le cadre d'un dispositif d'épargne salariale doivent être déclarées en 2018, sauf lorsqu'il s'agit :
  • De sommes versées au titre de la participation, à condition qu'elles restent bloquées pendant une durée minimale
  • De sommes reçues au titre de l'intéressement si elles ont été affectées à un plan d'épargne salariale dans les 15 jours qui ont suivi leur versement et si leur montant ne dépasse pas 19 614 euros en 2017 (19 866 en 2018). La fraction d'intéressement au-dessus de cette limite doit, elle, être déclarée.
  • De sommes versées sur un Perco, correspondant à des jours de repos non pris, dans la limite de 10 jours
  • D'indemnités compensatrices issues d’un CET, qui correspondent à des sommes provenant de l’intéressement et, à l’issue de la période d’indisponibilité, de la participation ou d’un plan d'épargne d'entreprise (PEE).
  • L'abondement de l'entreprise à PEE (dans la limite de 3 178,56 euros), à un plan d'épargne interentreprises (PEI) ou à un Perco (dans la limite de 6 357,12 euros).
Suggestions de contenus