VIDEO

Les cartes bancaires deviennent obsolètes, voici à quoi va ressembler votre prochaine carte

Présentes dans quasiment tous les portefeuilles, les cartes bancaires vont progressivement changer dans les années à venir. Voilà à quoi elles vont ressembler.

Présente dans presque tous les portefeuilles, la carte bancaire telle que nous la connaissons est vouée à disparaître. Une extinction qui pourrait survenir bien plus vite qu'on ne le pense. Pour les repas, les courses en magasin, les achats sur Internet ou pour les retraits, la carte bancaire occupe une place centrale dans le quotidien de bon nombre de personnes.

Pourtant, l'aspect actuel de la carte bancaire appartient déjà au passé. D'ici quelques années, voire quelques mois, ces morceaux de plastique ne ressembleront plus à ceux d'aujourd'hui. En cause, de nombreuses avancées technologiques rendent désormais obsolètes certains éléments des cartes bancaires.

Parmi les changements les plus notables : la disparition progressive des numéros en relief sur la face avant de la carte. En effet, de nombreuses banques, telles que BNP Paribas, La Banque Postale et Fortuneo, proposent d'ores et déjà des cartes dépourvues de ces chiffres en relief. Cette combinaison unique de 16 chiffres date d'une époque où les terminaux de paiement utilisaient des sabots pour imprimer ces numéros sur un reçu. Avec la généralisation des Terminaux de paiement électronique (TPE), cet élément n'a plus d'utilité.

Toutefois, si le relief disparaît cela ne signifie pas que les chiffres eux aussi vont quitter les cartes bancaires. Ils resteront présents sur les cartes, bien souvent au dos. En effet, ils demeurent essentiels à l'identification bancaire, notamment lors des achats en ligne sur Internet. Grégory Guermonprez, directeur de Fortuneo, explique que "les banques en ligne ont été les premières à adopter le nouveau design des cartes bancaires". Par la suite, les banques traditionnelles comme la Banque Populaire et la Caisse d'Épargne leur ont emboîté le pas.

Outre les numéros en relief, d'autres éléments de la carte bancaire pourraient également disparaître dans les années à venir, notamment la bande magnétique et la zone de signature au verso. Ces deux éléments étaient nécessaires lors de l'arrivée des premiers TPE dans les années 1970, lorsqu'il fallait faire glisser la carte dans une glissière pour lire la bande magnétique et signer le reçu imprimé par le commerçant. Cependant, cette méthode de paiement a disparu en France.

Seuls certains composants restent indispensables, comme la puce, le nom du titulaire de la carte, le réseau (Visa ou Mastercard) et l'hologramme anti-contrefaçon. Ainsi, au prochain changement de carte bancaire (suite à un vol, une perte ou une expiration) ou au prochain changement d'établissement, le client se verra sûrement attribuer une nouvelle carte appartenant à cette nouvelle génération.