Flame, un virus qui a ciblé le Proche-Orient

L'un des principaux modules du malware, celui chargé d'attaquer et d'infecter des machines, est nommé Flame. C'est ce qui lui a donné son nom. © Capture (securelist.com)

En analysant le trojan Flame en 2012, Kaspersky le qualifiait de "cyber-arme la plus sophistiquée jamais rencontrée". Flame peut "renifler" le trafic web pour l'analyser, enregistrer les frappes d'un clavier, réaliser des captures d'écran lorsque des applications clés démarrent, et enregistrer des conversations audio. Le malware est dans la nature depuis mars 2010. Il s'est essentiellement propagé au Proche-Orient. Selon Kaspersky, aucun doute qu'avec de telles cibles, et une telle complexité, "un Etat a sponsorisé son développement".

Le Washington Post affirme aussi, sans conditionnel, que Flame a été développé par les Etats-Unis et Israël.

Suggestions de contenus