Avec son Hoox m2, Bull livre un smartphone "ultra-sécurisé"

Avec son Hoox m2, Bull livre un smartphone "ultra-sécurisé" Le groupe français étend sa gamme de terminaux mobiles sécurisés en lançant Hoox m2. Un smartphone qui est dessiné pour assurer la confidentialité des communications.

A l'occasion des Assises de la Sécurité qui se tiennent cette semaine à Monaco, Bull a levé le voile sur un smartphone visant à répondre à des besoins élevés de sécurité. Baptisé Hoox m2, ce terminal à écran tactile est conçu pour "assurer la confidentialité des communications", explique le groupe français. Il met par ailleurs en œuvre des dispositifs de chiffrement des données stockées sur l'appareil, et de contrôle d'accès. "Hoox m2 évite l'exploitation de données personnelles sur des serveurs tiers", insiste Bull.

bull hox m2
Hoox m2 est équipé d'un processeur de 1.2GHz Cortex A5 à quatre cœur. © Bull

Doté d'un GPS, un accéléromètre et de deux caméras (avant et arrière), le Hoox m2 est équipé d'un processeur à quatre cœur Cortex A5 cadencé à 1.2 GHz, et d'une capacité de mémoire Flash de 8 Go, et 1 Go de RAM. Il prend en charge les réseaux 2G, 3G et Wi-fi.

Le choix d'Android

En termes de système d'exploitation, Bull a fait le choix d'Android. Un OS open source, considéré de ce fait comme plus sécurisé par les spécialistes que les alternatives propriétaires. Le groupe l'a entièrement adapté en fonction de ses contraintes en matière de protection. "Respectant les règles édictées par l'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information), Hoox apporte l'assurance d'une sécurisation en profondeur, du noyau aux couches applicatives", assure Bull. La solution est aussi livrée avec un outil de MDM (Mobile Device Management) pour assurer l'administration du terminal.

Sous le capot, Hoox m2 embarque une puce de chiffrement (certifiée EAL4+). Au-delà des données stockées sur l'appareil, le cryptage couvre également voix, SMS et mails. Pour renforcer le tout, Hoox est doté d'un capteur biométrique d'empreinte digitale, d'un coffre-fort électronique, et d'une gestion anti-intrusion des ports. 

Répondre à l'affaire Prism

Hoox m2 est commercialisé par Time Reversal Communications, filiale de Bull. Le smartphone (dont le prix devrait avoisiner 2000 euros) succède au Hoox m1, lancé par Bull en 2011 (pour 1000 euros), qui n'était qu'un simple téléphone portable, dénué d'écran tactile de nouvelle génération et de capacités de stockage. 

Avec cette nouvelle offre, Bull entend répondre aux préoccupations croissantes des entreprises en matière de confidentialité des données présentes sur les appareils mobiles connectés. Une question qui a été remis sur le devant de la scène suite aux révélations d'Edward Snowden sur le programme d'écoute Internet Prism initié par les Etats-Unis.

Avec son Hoox m2, Bull livre un smartphone "ultra-sécurisé"
Avec son Hoox m2, Bull livre un smartphone "ultra-sécurisé"

A l'occasion des Assises de la Sécurité qui se tiennent cette semaine à Monaco, Bull a levé le voile sur un smartphone visant à répondre à des besoins élevés de sécurité. Baptisé Hoox m2, ce terminal à écran tactile est conçu pour "assurer la...