Classement : la performance web des ténors web en France sur mobile

Classement : la performance web des ténors web en France sur mobile Parmi les sites les plus visités en France, lesquels ont les meilleures pratiques concernant la webperf sur mobile ? Palmarès et décryptage avec notre partenaire Fasterize.

Parmi les grands sites, quels sont les modèles à suivre en matière de performance web ?  Lesquels brillent par leur rapidité d'affichage, ou le poids léger de leur page, et plus généralement par leurs bonnes pratiques en matière de ce qu'on appelle la "webperf" ? C'est à ces questions que nous avons voulu répondre avec un classement, destiné à revenir chaque mois dans nos colonnes.

Méthodologie

Pour réaliser ce palmarès, nous avons décidé d'analyser trois types de pages : les pages d'accueil, les pages de catégorie, et les pages d'articles, de produits ou de services. 50 acteurs sont suivis. Suivant la même méthodologie, des classements ont été dressés ensuite pour les sites marchands et les sites médias à plus forte audience en France. 

Notre partenaire Fasterize, spécialisé dans la performance web et éditeur d'une solution SaaS dédiée, a mesuré chaque jour dix fois, avec deux navigateurs (Firefox, Chrome) plusieurs indicateurs : le temps de chargement, le speed index (voir définition ci-dessous), ainsi que le poids et le nombre de requêtes de ces trois pages. Nous avons retenu la médiane des 10 mesures par page et par navigateur. Pour des raisons techniques, seul l'affichage des pages sur Android a été pris en compte (les mesures n'auraient été possibles que sur une version "jailbreakée", donc non représentative, d'iOS).

Ensuite, nous avons calculé la moyenne de toutes ces mesures, quels que soient l'URL, le navigateur et le jour. Les mesures sont réalisées sur tout le mois. Elles ont été réalisées via une connexion 3G de 7 Mbp/s en download, 800 Kbp/s en upload, et 57 ms de RTT - certains internautes peuvent avoir de meilleurs débits.

Notre classement est constitué des sites français à plus forte audience selon des chiffres Médiamétrie-NetRatings. Certains, certes très visités, mais dont l'analyse de la webperf était difficile ou sans grand intérêt (comme le site d'Outlook, les blogs de Free ou de Blogger, etc.) ont été exclus.

Deux remarques importantes :

  1.  La sélection des sites se fait sur la base du classement médiamétrie de août 2017 et prend en compte les sites comptant le plus grand nombre de visiteurs uniques. Cette sélection peut être amenée à évoluer, mais c'est la webperf qui nous intéresse, plus que l'évolution du nombre de visiteurs enregistrée par les sites.
  2. Le choix des pages mesurées a son importance : c'est pourquoi nous avons essayé de comparer ce qui est comparable, dans la mesure du possible. Toutefois, il est possible qu'en mesurant une page différente, la webperf s'améliore ou se dégrade, mais dans des proportions assez raisonnables. La comparaison d'un mois sur l'autre, du même site, est donc parfois plus pertinente et sensée que la comparaison d'un site avec un autre - surtout que ces sites peuvent être différents par essence (diffuser des vidéos ne pose pas le même défi que définir des mots pour une encyclopédie en ligne). 

Le Speed Index mesure la vitesse à laquelle le contenu s'affiche. Mais, si le temps de chargement indique le temps qu'il faut pour qu'une page se charge entièrement, le Speed Index s'intéresse au rythme et à la bonne progression de ce chargement au dessus de la ligne de flottaison (une explication détaillée, et visuelle, ainsi que  la formule utilisée peuvent être consultées au sein d'une documentation officielle de Google). Plus l'indice du Speed Index est petit, plus la page s'affiche à bon rythme. C'est cet indicateur, essentiel, que nous avons retenu pour établir le classement.La rédac

Annonces Google