Dans Facebook Workplace, il y a tout Danone

Dans Facebook Workplace, il y a tout Danone Le géant français de l'agroalimentaire a déployé la version professionnelle du réseau social auprès de quelque 55 000 salariés. Objectif : optimiser la communication interne et la collaboration.

Même le PDG de Danone, Emmanuel Faber, a été séduit. La déclinaison professionnelle du réseau social Facebook figure désormais parmi ses canaux de communication interne favoris. Avec lui, environ 40 000 salariés du géant de l'agroalimentaire français (sur 105 000) consultent désormais Workplace by Facebook au moins une fois par mois, et 35 000 au moins une fois par semaine. Parmi ces escadrons d'utilisateurs, 25 000 accèdent à Workplace depuis leur mobile au moins une fois par mois. "La plateforme digitale interne mise en place jusqu'alors se limitait à quelques milliers de connexions mensuelles", compare Jean-Michel Egu, chief information officer (CIO) de Danone.

Le réseau social ne se limite pas à la consultation de contenus. 7 000 messages y sont publiés en moyenne chaque semaine. Chacun donnant lieu, toujours en moyenne, à un commentaire et 10 réactions (clic sur le célèbre bouton Like, partage de documents...). Des chiffres qui démontrent la principale force de Workplace : proposer un environnement que maîtrisent les 2,3 milliards d'utilisateurs de la version grand public de Facebook à travers le monde, parmi lesquels 33 millions en France. Reprenant des codes graphiques bien connus, Workplace promet des taux d'adoption sans précédent. Une stratégie qui fonctionne à plein régime chez Danone.

Après avoir été déployée fin 2016 auprès des ressources humaines, de la communication et de l'informatique, l'application a été étendue par zones géographiques successives à tous les pays du groupe. Son déploiement mondial a été achevé dès le premier trimestre 2017.

"L'un des principaux défis était d'améliorer les synergies, au sein des équipes, entre les équipes, entre les équipes et leur manager, et entre les équipes et le siège", explique Jean-Michel Egu. Qui illustre : "Lors des visites en magasin, les commerciaux de terrain peuvent faire remonter au marketing (via leur smartphone, NDLR) des photos sur les assortiments de produits pour mieux les optimiser. Du côté de l'informatique, Workplace est un canal d'échange pour résoudre plus rapidement les incidents opérationnels."

"Un trophée décerné à Danone Produits Frais en 2018 a généré plusieurs milliers de messages sur Workplace"

Workplace est également devenu un levier pour relayer et animer les événements internes ou externes dans lesquels Danone s'implique. "Un trophée décerné à Danone Produits Frais en 2018 a généré par exemple plusieurs milliers de messages sur Workplace", raconte Jean-Michel Egu. Des événements qui peuvent dans certains cas être diffusés en direct en vidéo sur la plateforme. Enfin, Danone s'adosse à l'environnement de Facebook pour publier ses comptes rendus de réunion et recueillir les commentaires qui peuvent en découler.

S'étendre aux 40 000 employés sans ordinateur

Concrètement, Workplace a été intégré à Office 365 pour autoriser le partage de documents bureautiques. Ces derniers restent stockés sur OneDrive, le gestionnaire de fichiers en mode cloud de la suite de Microsoft. Aux côtés du réseau social en tant que tel, la messagerie instantanée Work Chat livrée avec Workplace (et dérivée de Messenger, son équivalent grand public) est elle-aussi ouverte aux salariés. Niché à l'intérieur, un assistant intelligent permet de converser avec les bases de données internes pour retrouver rapidement une information ou un formulaire de procédure. Dans le cadre des conventions d'entreprise, un autre chatbot répond aux questions des participants sur les programmes ou intervenants.

Workplace mis au couleur de Danone. © Danone

Danone compte étendre Workplace à d'autres usages. Parmi eux la visioconférence. Une activité qui représente quelque 150 000 heures de flux vidéo par mois pour la multinationale. Autre perspective : ouvrir Workplace aux 40 000 employés ne disposant pas d'ordinateur. "Dans cette optique, toutes les options sont à l'étude, que ce soit donner une possibilité d'accès depuis des terminaux personnels ou déployer des écrans en libre-service dans nos usines", confie Jean-Michel Egu.

Quels seront les facteurs de succès d'un tel projet ? "Ils résident principalement dans l'implication de la direction générale. Mais aussi la création dans l'application de groupes de travail homogènes alignés sur la stratégie d'entreprise en termes de fonctions, pays, communautés d'intérêt… C'est ce qui génère l'effet viral, l'implication des salariés, et fait en sorte que l'adoption de la plateforme fasse boule de neige", conclut le CIO.

A lire aussi

Autour du même sujet

Dans Facebook Workplace, il y a tout Danone
Dans Facebook Workplace, il y a tout Danone

Même le PDG de Danone, Emmanuel Faber, a été séduit. La déclinaison professionnelle du réseau social Facebook figure désormais parmi ses canaux de communication interne favoris. Avec lui, environ 40 000 salariés du géant de l'agroalimentaire...