Diffuser des vidéos sur l’intranet : pourquoi les DSI se cherchent ?

Comment élargir la capacité de diffusion du réseau, protéger les processus métier, maîtriser les coûts, résoudre la complexité applicative ? Plusieurs méthodes permettent de résoudre la problématique de la VoD.

Les applications vidéo (portail interne, serveurs de contenus, services de formation) sont de plus en plus nombreuses, occupant chaque jour un peu plus de bande passante dans les réseaux intranet. La vidéo est devenue une problématique grandissante pour les DSI : Comment élargir la capacité de diffusion du réseau, protéger les processus métier, maîtriser les coûts, résoudre la complexité applicative ? Plusieurs méthodes se proposent de résoudre la problématique de la diffusion des VoD. Le challenge technique

Depuis 10 ans, la montée en charge de la vidéo dans l’intranet est en constante augmentation. Qu’il s’agisse de la communication interne, du marketing, ou de la formation, la vidéo est une alliée précieuse, permettant une communication moderne, attractive, simple à produire, claire, rapide, complète, en un mot très appréciée de tous les collaborateurs. La vidéo est un succès d’usage, elle est devenue en quelques années un outil métier et aussi un des premiers médias de l’entreprise.

Nombreux sont les réseaux intranet multi sites qui ne diffusent pas la vidéo de façon homogène sur tous les postes de travail. La cause ? Ces réseaux sont hétérogènes et disposent le plus souvent d’une faible connectivité dans de nombreuses zones qui peuvent représenter jusqu’à 80% des points de diffusion de l’intranet.

Le siège, les directions nationales, régionales, les agences locales, sont autant de points qui composent le réseau de l’entreprise et son maillage complexe où tous ces points ne sont pas connectés à la même échelle. Certains sont raccordés à l’autoroute, prêts à une diffusion vidéo de grande échelle, d’autres, souvent plus nombreux, disposent d’une route secondaire où la circulation vidéo se fait au ralenti et parfois pas du tout.

Des stratégies incomplètes

Filtrage IP, restriction de domaine, les stratégies de protection du réseau interdisent ou filtrent la vidéo, mais ne résolvent pas les difficultés à diffuser la vidéo dans certaines zones du réseau intranet et de nombreux collaborateurs n’ont toujours pas accès à la vidéo et parfois uniquement à des vidéos de taille très réduite, donc de mauvaise qualité.

L’infrastructure du réseau intranet reste donc souvent sous-capacitif et donc soumis à des incidents de diffusion de vidéo. Par exemple, lorsque tous les utilisateurs cliquent pour voir la vidéo du président suite à l’envoi d’un mail, il peut arriver que cela provoque un engorgement et que plus rien ne marche. Nombre de DSI ont vécu ce problème.

Plusieurs méthodes se proposent de résoudre la problématique de la diffusion des VoD (vidéo à la demande) qui représentent la plus grosse partie de la problématique de diffusion vidéo :

  • Evolution matérielle. Demander à l’opérateur qui maintient les liaisons de l’infrastructure réseau de faire évoluer les débits de raccordement. Mais cela est prohibitif : les zones locales de l’intranet sont généralement connectées à 1 ou 2 Mbs et multiplier par 50 ou 100 la connectivité induit des coûts récurrents d’abonnements qui chargent durablement le budget.
  • Diffusion externe. La diffusion via un CDN (réseau de diffusion) externe sur internet ne résout pas non plus, car comme d’irréductibles gaulois, les zones mal connectées du réseau intranet resteront toujours soumises à une diffusion imparfaite et à de nombreuses congestions.
  • Diffusion Multicast. La diffusion IP multicast est une solution qui permet de réduire la bande passante (en n’utilisant qu’un flux vidéo pour tous les employés) mais elle ne s’applique pas aux vidéos à la demande.
  • Diffusion Peer-to-peer. La diffusion peer-to-peer est une solution qui réduit la bande passante en échangeant les données entre les postes clients, mais elle n’apporte aucune réponse à la problématique de bande passante des sites mal connectés, toujours sujets à des aléas de diffusion.
  • Diffusion serveur cache. La diffusion via un serveur de cache permet de distribuer les contenus dans chaque zone du réseau, de s’affranchir des problèmes de connectivité et de garantir à tous les postes une diffusion optimale.

Certaines de ces solutions sont à écarter, trop chères, palliatives, incertaines, et d’autre plus orientées (IP multicast pour le live, serveur cache pour la VoD) forment une réponse encore incomplète.

Quelle que soit la stratégie retenue, la DSI attend de disposer d’une solution intégrée au système d’information du réseau et son infrastructure matérielle, ses terminaux, systèmes d’exploitation, navigateurs et applications vidéo. Tout un programme !

Annonces Google