De la base à la plateforme, pour aller plus loin avec les graphes

Utilisées par plus de 35% des entreprises du classement Fortune 500, les bases de données de graphes constituent la nouvelle solution à la mode chez les éditeurs de bases de données, avec chacun leur version. Mais le marché a déjà franchi un cap de plus : celui des plateformes de graphes.

Les bases de données de graphes ont d’ores et déjà prouvé leur utilité et leur spécificité notamment grâce aux usages des grands de l’informatique (Facebook, Google…). On sait désormais en tirer profit pour la gestion des données de référence « MDM », pour la recommandation, la détection de fraudes, ou encore pour la gestion de réseaux.

Les entreprises qui ont décidé de « se mettre » aux graphes l’ont fait parce qu’elles ont compris tout l’intérêt de tirer parti de ces « dark datas » que sont les relations entre les données. Une fois sa base de données de graphes créée, l’entreprise souhaite y ajouter des données de tous horizons et de services différents. Ceci fait, ce sont de nouveaux usages qui sont attendus et de nouvelles perspectives offertes, les données des nouveaux usages venant enrichir les résultats des usages préexistants.

1+1=3

Une base de données de graphes, étant utilisée pour un premier cas d’usage de recommandation en temps réel, voit la qualité de la recommandation s’améliorer lorsqu’on utilise la même base de données, dans le cadre de la plateforme de graphes, pour y gérer le référentiel produit. Grâce à l’ajout des données de ce référentiel, les chemins possibles entre les clients et les produits sont plus nombreux et mieux qualifiés. Cela améliore ainsi grandement le moteur de recommandation avec peu de modifications des requêtes existantes du fait que l’on s’intéresse aux chemins et donc aux connexions plus qu’aux données elles-mêmes.

Les applications offertes par les graphes sont tellement larges qu’une fois un palier franchi, un autre est à portée de main. On ajoute ainsi des contextes différents, des services et directions différentes, … Et ce qui au début n’était implémenté que pour gérer une base de données et les relations entre ces données se transforme en une source de valeurs qu’on n’imaginait même pas.

Des utilisateurs de plus en plus nombreux… et des usages de plus en plus variés

De plus en plus de profils de personnes utilisent ces bases de données de graphes, chacun pour les besoins spécifiques de sa mission dans l’entreprise. Par exemple, un responsable marketing va utiliser une fonction de recommandation en temps réel, quand un statisticien, au-delà de la simple gestion de données, a besoin de fonctionnalités d’intelligence artificielle et d’algorithmes d’apprentissage ou « machine learning ».

La plateforme de graphes, la réponse à tous et à chacun

Alors que la base de données de graphes est le cœur de la gestion des données de l’entreprise, les besoins et utilisateurs s’étant multipliés, il va s’agir, pour satisfaire tout le monde, de proposer des briques fonctionnelles autour du cœur.

Un outil de visualisation et d’exploration de graphes permettra, par exemple, une compréhension rapide des échanges entre les données pour un utilisateur non technique.

Un outil d’intégration de données permettra d’intégrer de nouvelles données produites par d’autres bases dans la base de données de graphes, quel que soit leur format d’origine. De la même façon que les exportations de données vers d’autres types de bases sont ainsi rendues possibles.

Des fonctions d’intelligence artificielle permettront une approche analytique des graphes,  des fonctions prédictives afin d’identifier des relations futures entre les données afin par exemple d’identifier des fraudes futures ou non pensées par les utilisateurs métier.

Un socle technique pour développer des outils supplémentaires va permettre aux développeurs de créer de nouvelles briques d’utilisation et enrichir les fonctionnalités de la base de données de graphes.

En conclusion

Au début, il y avait les bases de données, qui traitent simplement les données ; puis sont arrivées les bases de données de graphes, qui identifient entre autres les relations entre les données. Aujourd’hui, les nouveaux besoins en termes de big data sont de réussir à fédérer et standardiser l’ensemble des utilisations possibles des données autour d’une base de graphes. Cela permettra ainsi aux collaborateurs dont le métier est de tirer de la valeur des données de disposer d’outils adaptés et performants pour tirer parti des données connectées. La solution à ces nouvelles exigences, c’est la plateforme de graphes.

 

Annonces Google