Windows XP plie mais ne rompt pas

Et si le plus grand concurrent de Windows Vista était bel et bien Windows XP ? Alors que l'ombre de l'arrêt du support se profile à grands pas, la part de marché de Windows XP sur 1 mois s'est seulement effritée de 0,5%. Dans le même temps, celle de Vista est passée de 23,7 à 24,4%. Sur un an, XP perd 10%, au bénéfice de Vista.

 

Si en janvier dernier, les systèmes d'exploitation Mac OS et Linux avaient grappiller quelques dixièmes de points, cela n'a pas été le cas en mars où leur part de marché a stagné. Reste à savoir si la percée des netbooks - et la forte représentativité de Windows XP et Linux - soutiendront le taux d'adoption de ces systèmes d'exploitation.

 

Suggestions de contenus