Microsoft : second trimestre consécutif contre-performant

Microsoft : second trimestre consécutif contre-performant Dans un contexte de ralentissement des ventes de PC, les résultats annuels et trimestriels de l'éditeur américain sont en baisse. Windows 7 permettra-t-il à Microsoft de retrouver la santé ?

Rien ne va plus pour Microsoft, et la sortie de Windows 7 le 22 octobre prochain ressemble de plus en plus à une bouée de sauvetage. Encore faut-il qu'elle ne soit pas percée.

Les résultats financiers de l'entreprise, présentés aujourd'hui, ne sont pas bons (voir le tableau ci-dessous). Pour l'année fiscale 2008, le chiffre d'affaires du groupe se porte à 58,44 milliards de dollars, en baisse de 3% sur un an. Le bénéfice net chute lui de 18%, pour s'établir 14,57 milliards de dollars.

Mais la tendance baissière est plus lourde encore au dernier trimestre de l'année, clôturé au 30 juin 2009. Microsoft affiche en effet un chiffre d'affaires de 13,1 milliards de dollars, en baisse de 17% sur un an, pour un bénéfice net de 3,05 milliards de dollars, en baisse de 29% d'une année sur l'autre. C'est le deuxième trimestre consécutif de la sorte pour Microsoft.

Toujours sur ce dernier trimestre, le résultat d'exploitation et le gain par action de la société s'établissent respectivement à 3,99 milliards de dollars, et 0,34 dollar, soit des baisses de 30% et de 26% sur un an.

Au niveau sectoriel, les offres en ligne sont celles qui souffrent le plus. Sur la même période, le principal concurrent de Microsoft sur créneau, Google, s'est bien mieux comporté. Les rendez-vous manqués entre Microsoft et Yahoo ! se payent donc déjà sur l'année fiscale 2008.

 
Résultats trimestriels et annuels de Microsoft
  En milliards de dollars Evolution sur un an
Source : Journal du Net
Chiffre d'affaires annuel 58.44 -3%
Bénéfice net annuel 14.57 -18%
Chiffre d'affaires dernier trimestre 13.1 -17%
Bénéfice net dernier trimestre 3.05 -29%

Mais il faut rappeler que plus de 70 % des revenus de la société proviennent des ventes de son système d'exploitation. Windows 7 est donc perçu comme un sauveur, après l'échec de Windows Vista, qui a durablement plombé les comptes, et l'image, de Microsoft. Les ventes de système d'exploitation ont chuté sur ce trimestre de 29%.

Microsoft insiste sur un contexte particulièrement mauvais pour expliquer cette déconfiture. La faiblesse actuelle du marché des PC est une véritable écharde pour Microsoft, puisqu'il lui devient de plus en plus délicat d'écouler ses systèmes d'exploitation et ses logiciels, sur le front de la bureautique notamment : des activités historiquement très rémunératrices pour lui.

 

Selon une étude de Forrester Research, réalisée auprès de 85 000 personnes réparties dans 2 600 entreprises, Windows XP reste le système d'exploitation le plus présent sur les ordinateurs des entreprises, avec un taux d'installation de 86%. Vista est, lui, présent sur 12% des machines. Microsoft reste donc très présent, et si XP demeure très utilisé, il est également vieux, et Windows 7 devrait avantageusement le remplacer, s'il est performant. Enfin, les revenus de la division serveurs n'ont baissé que de 6%.

Pour ce qui est de l'avenir, la direction de Microsoft mise sur des dépenses opérationnelles comprises entre 26,6 et 26,9 milliards de dollars sur le prochain exercice fiscal, en recul de 30% par rapport à l'année qui vient de s'écouler.

En bourse, le titre perdait 7,08% à 23,75 dollars suite aux résultats. L'année fiscale écoulée aura donc été bien noire, avec une vague de suppression de postes annoncée en janvier dernier, la première dans l'histoire du groupe.

Annonces Google