Le chômage repart dangereusement à la hausse dans l'informatique

Le chômage repart dangereusement à la hausse dans l'informatique Après cinq mois de baisse, le chômage dans l'informatique est remonté brutalement en juillet. Jamais, depuis décembre 2005, Pôle Emploi n'avait compté autant d'inscrits dans ce secteur...

Le chômage a progressé dans l'informatique en juillet. Selon les derniers chiffres officiels communiqués, le nombre d'inscrits à Pôle Emploi dans la catégorie "Systèmes d'information et de télécommunication" est passé de 36 400 en juin à 38 000 en juillet. Cette hausse estivale s'observe chaque année entre ces deux mois, mais cette année elle vient rompre une tendance baissière encourageante enregistrée sur les 5 précédents mois.

En janvier 2013, Pôle Emploi comptait 37 300 inscrits dans le secteur informatique. Après avoir très légèrement baissé, de moins de 1% chaque mois jusqu'à cet été, cette nouvelle hausse est plus brutale : +4%. En affichant 38 000, le nombre d'inscrits atteint un sommet jamais dépassé depuis décembre 2005. Une tendance d'autant plus préoccupante que généralement, le nombre d'inscrits a tendance à augmenter à nouveau en août.

Pour mémoire, le secteur informatique avait atteint son dernier point bas en juin 2008, avec 19 100 inscrits à Pôle Emploi. Le niveau le plus bas jamais enregistré remonte à mai 1999 avec 15 500 inscrits. Fin 2003, le secteur comptait 49 000 demandeurs d'emploi, un record jusqu'à présent inégalé.

chomage informatique juillet 2013
Évolution du nombre d'inscrits à Pôle emploi, en milliers, de décembre 2007 à juillet 2013 dans la catégorie "Systèmes d'information et de télécommunication". © JDN


Tous les chiffres cités concernent les inscrits à Pôle Emploi en catégories A, B et C, c'est-à-dire les chômeurs sans aucune activité et les chômeurs en activité réduite. Le nombre d'inscrits en catégorie A (chômeurs sans aucune activité) affiche une tendance très similaire dans le secteur informatique. Il enregistre ainsi également une hausse, passant de 29 900 en juin à 31 400 juillet, après avoir globalement baissé les cinq précédents mois.

Annonces Google