Dans la Silicon Valley, les créations d'emplois s'essouflent

Dans la Silicon Valley, les créations d'emplois s'essouflent Le numérique crée-t-il vraiment beaucoup d'emplois ? Dans la région qui concentre tous les ténors du secteur, de nouveaux indicateurs révèlent un ralentissement de la croissance du nombre d'emplois liés aux nouvelles technologies.

Le numérique est souvent associé à la création d'emplois. Mais dans la Silicon Valley, qui concentre un nombre inégalé de ténors du secteur numérique, le nombre d'emplois continue-t-il de croître ? C'est ce que permettent de vérifier de nouveaux indicateurs publiés dans la presse locale californienne.

Sur la base des données officielles, ces chiffres montrent que le nombre d'emplois dédiés aux nouvelles technologies a continué à croître dans cette région en 2016, mais de manière moins importante. Dans la région de la baie de San Francisco, la croissance s'est élevée à 3,5% - c'est donc moins que les 6% de 2015, ou des 6,4% de 2014. Sur les 5 dernières années, c'est la croissance la plus faible.

Dans le comté de Santa Clara, qui est souvent considéré comme le cœur de la Silicon Valley, la même tendance est observée avec une croissance plus faible cette année(3,6%), comparé aux 5,3% de l'année dernière, et aux 6,3% en 2014.

Croissance annuelle du nombre d'emplois dédiés aux nouvelles technologies dans la région de la baie de San Francisco (à gauche) et dans le comté de Santa Clara, au coeur de la Silicon Valley (à droite) © mercurynews.com

Cela reste très positif. Le nombre d'employés dans la région de la baie de San Francisco, tous secteurs confondus, a crû de 2,6% - donc moins que les 3,5% comptés dans le secteur des nouvelles technologies. A noter également que les entreprises du secteur numérique emploient 780 000 personnes dans la région de la baie, ce qui représente pas moins de 20% de tous les salariés de cette région !

Des entreprises qui recrutent... mais qui licencient aussi

Autre phénomène intéressant pointé par l'étude : cette croissance du nombre d'employés n'empêche pas du tout des licenciements. 2 000 suppressions de postes sont ainsi annoncées sur ce secteur pour les trois premiers mois de 2017. Des grands noms de l'informatique en sont responsables : c'est par exemple Oracle qui va éliminer le plus grand nombre de postes (441). NetApp en supprime également 160. Même Google va se séparer de 94 employés. Comme l'explique un analyste local, "certaines entreprises du secteur embauchent et licencient à la fois. Elles veulent parfois faire évoluer les compétences dont elles disposent en interne".

Annonces Google