E-commerçants sur Amazon : comment bien profiter des modules de la page A+

E-commerçants sur Amazon : comment bien profiter des modules de la page A+ Amazon met à disposition des vendeurs une liste de modules pour personnaliser et enrichir le contenu des pages produits. Voici comment les utiliser au mieux.

Faire d'Amazon une vitrine pour présenter ses produits et sa marque, c'est l'opportunité proposée par le groupe avec les pages A+. Les marques qui vendent leurs produits avec le statut Vendor Central disposent des pages A+ permettant d'aligner cinq modules, à choisir dans une liste définie par Amazon. Quant aux vendeurs sur la marketplace, via l'interface Seller Central, ils ont accès aux contenus EBC : deux modules imposés en haut de la page, à savoir le logo (image 600x180 pixels) et un texte de moins de 6 000 caractères, puis les mêmes modules que sur la page A+. Validées par des humains en 7 à 10 jours, ces pages doivent séduire et renseigner les utilisateurs. Voici quelques conseils pour utiliser au mieux les modules de la page A+.

 Attirer le regard : être clair et visuel

La partie A+ de la page produit se trouve après les premières images, le descriptif classique et les tableaux de suggestions d'Amazon. Pour Christelle Blanc, responsable de contenus pour l'agence Krooga, "il est pertinent de commencer par accrocher le regard pour encourager l'utilisateur qui a scrollé jusque-là à continuer, en lui indiquant qu'il arrive dans une zone de contenu à forte valeur ajoutée". Pour ce faire, elle recommande d'utiliser un module avec une image large représentant soit le logo de la marque, soit une mise en situation du produit. "La partie texte du module Image and Light Text Overlay n'est pas obligatoire. Il faut veiller à choisir une image de bonne qualité, adaptée au format et n'incluant pas de texte. Car il sera réduit et illisible sur un écran de smartphone". En effet, les modules proposés par Amazon ne sont responsive qu'avec l'offre Premium.

Si la marque ne dispose pas de belles et larges images, elle peut aussi démarrer avec les modules Single Left Image ou Single Right Image qui permettent de "miser sur l'alliance entre l'image et un texte court", souligne la responsable de contenus. L'important est de marquer la différence avec la première partie de la page produit.

Ralf Zmoelnig, CEO de l'Agence Rockit-Internet, préfère pour sa part "commencer par le module Four Images and Highlight, pour donner un court aperçu des points les plus pertinents" d'un produit, ou en montrer quelques variantes, comme la couleur ou la taille.

© JDN

Apporter des précisions

Certains produits, comme le high tech ou les produits de fitness, requièrent des informations supplémentaires sur les spécificités techniques du produit. Pour Ralf Zmoelnig, c'est l'occasion "de choisir un aspect primordial parmi les quatre points mentionnés plus haut pour l'approfondir". Cette démarche vise à tisser des liens entre les différents templates pour offrir, au final, une vision aussi exhaustive que possible du produit. Le CEO de Rockit-Internet recommande d'utiliser le module Single Image and Specific Detail, qui offre un espace important pour le texte à côté de l'image.

"Le template Single Image and Sidebar permet aussi d'associer l'image et le texte pour apporter des précisions sur un produit un peu complexe", ajoute Christelle Blanc. Dans la checklist, il est possible de lister jusqu'à huit points de moins de 100 caractères chacun.

Détailler

Parfois, les images s'imposent, assorties de quelques phrases explicatives. Christelle Blanc voit au moins trois cas où ce choix est pertinent : "zoomer sur des détails spécifiques du produit, montrer différents usages possibles ou présenter des labels, s'il y en a trois ou quatre, ou des points forts". Par exemple, sur un drone, les quatre images du module peuvent présenter les hélices, la caméra, la télécommande et la batterie. Dans ce cas, on utilise le template Four ou Three Images and Text.

Pour un produit cosmétique ou alimentaire, des labels bio et équitables seront plus appropriés. Dans ce cas, le module Four Images and Text Quadrant, avec des images plus petites et une meilleure mise en valeur du texte, est intéressant. En revanche, la responsable de contenus rappelle qu'Amazon vérifie méticuleusement les affirmations des vendeurs dans ces blocs de contenu. Attention de ne jamais se vanter d'avoir un certificat s'il n'est pas possible de le prouver.

Comparer

Les modules de la page A+ peuvent aussi servir à faire connaître son offre commerciale. Par exemple, des vêtements de la même collection, ou des barbecues de la gamme supérieure ou inférieure. En ce cas, il faut être cohérent sur le nom des produits et dans le choix des photos, pour que l'utilisateur puisse les retrouver facilement. En effet, Christelle Blanc est formelle : "Aucun module de la page A+ ne peut contenir de liens, ni internes, ni externes. Pas de prix non plus." Amazon considère que ces blocs ont une vocation purement éditoriale, donc pour inspirer et renseigner les utilisateurs.

Se projeter

S'il reste de la place pour un module en fin de page, Christelle Blanc et Ralf Zmoelnig conseillent de conclure avec une belle image d'ambiance présentant le produit en situation, pour inspirer l'utilisateur. Le module Single Image and Light Text Overlay convient très bien pour ce rôle. A ce propos, la responsable de contenus de Krooga précise qu'il est possible d'utiliser plusieurs fois un même module sur une page.

Et aussi : 

E-commerçants sur Amazon : comment bien profiter des modules de la page A+
E-commerçants sur Amazon : comment bien profiter des modules de la page A+

Faire d'Amazon une vitrine pour présenter ses produits et sa marque, c'est l'opportunité proposée par le groupe avec les pages A+. Les marques qui vendent leurs produits avec le statut Vendor Central disposent des pages A+ permettant...