Confidentiel : Smallable, e-commerçant dédié aux enfants, lève 5 millions d'euros

Confidentiel : Smallable, e-commerçant dédié aux enfants, lève 5 millions d'euros Le site rentable depuis 2014 compte ainsi accélérer son développement international, développer ses marques propres et étoffer son équipe.

Smallable.com, le site e-commerce français dédié aux parents d'enfants de 0 à 16 ans, vient de boucler un second tour de table de 5 millions d'euros auprès de Sigma Gestion, Aurinvest et son actionnaire historique Alven Capital -Smallable avait déjà levé deux millions d'euros en 2010.

Smallable propose sur son site plus de 400 marques pour répondre à tous les besoins des parents, depuis la mode jusqu'à la décoration en passant par les jouets. Surtout, l'e-commerçant se targue d'apporter également un contenu éditorial pour conseiller ses clients et les tenir informés des dernières tendances, et édite un magazine en ligne bimensuel.

cécile roederer
Cécile Roederer, fondatrice et présidente de Smallable. © Smallable

Créé en 2008, Smallable est rentable sur l'exercice 2014 et table sur un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros en 2015. "Nous avons beaucoup travaillé ces 18 derniers mois pour structurer la société et atteindre la rentabilité, se félicite Cécile Roederer, fondatrice et présidente. Désormais, nous pouvons pleinement accélérer à l'international." La start-up compte déjà des clients dans près de 200 pays et réalise 60% de son chiffre d'affaires à l'étranger, principalement en Europe (Royaume-Uni, Allemagne, pays nordiques) mais aussi minoritairement en Asie, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient.

Fort de ce nouveau tour de table, Smallable compte investir en marketing et continuer de développer son équipe –l'e-commerçant emploie aujourd'hui une trentaine de personnes à Paris et a récemment embauché Grégoire de Tilly, ex directeur général de Spartoo.com et CEO de Jumia.com, en tant que DG.

 

Développer les marques propres

Une version plus responsive sur mobile et tablette

Un nouveau site, plus responsive sur mobile et tablette, sortira à la rentrée. "Depuis un an environ, nous avons entamé une refonte de notre back office et front office pour posséder notre propre solution", explique Cécile Roederer. Autres chantiers : mieux intégrer les réseaux sociaux, développer des fonctionnalités pour faciliter le shopping et continuer de développer des contenus éditoriaux (conseils, tendances...). "Nous ne voulons pas être un simple catalogue de produits, assure Cécile Roederer. C'est grâce à notre travail éditorial que nous parvenons à fidéliser nos clients et à enregistrer un taux de conversion plus élevé que la moyenne."

Il y a deux ans, Smallable a lancé une marque propre dans la mode, Hundred Pieces. Devant le succès rencontré –elle est entrée dans le top 10 des marques de modes sur le site- la start-up envisage d'étendre l'expérience. "Nous allons ajouter de nouvelles références à Hundred Pieces, puis nous déploierons d'autres marques propres, sur des niches et besoins spécifiques", annonce la présidente.

Annonces Google