4 bonnes raisons de passer au PaaS

L’approche Platform as a Service est en train de transformer la façon dont les entreprises pilotent et exécutent leurs stratégies IT, et à mesure qu’elle gagne en maturité, elle convainc toujours plus d’adeptes. Que peuvent en attendre les développeurs ?

Selon une analyse récente de l’IDC, la technologie PaaS affiche un taux de croissance annuel de 25%. Les technologies PaaS améliorent l’écosystème IT des entreprises en simplifiant le déploiement des logiciels, permettant aux équipes de développeurs d’obtenir de meilleurs résultats.

  1. Rapidité. Dispensés des étapes de configuration du Cloud, les développeurs opèrent la transition vers le Cloud plus rapidement, n’ayant pas à se préoccuper de l’infrastructure. Le PaaS simplifie automatiquement l’infrastructure de déploiement des applications Cloud natives. Les services PaaS sont préconfigurés et disponibles instantanément, et comme les processus sont automatisées, les environnements IT sont systématiquement cohérents.
  2. Expérimentation. L’automatisation de l’infrastructure permise par le PaaS aide à mieux maîtriser les coûts de développement, si bien que les équipes peuvent expérimenter et tester des applications et obtenir directement des résultats. Les développeurs sont plus rapidement prêts à proposer des "proof-of-concepts" pour convaincre les décideurs, dans une dynamique d’équipe, où les risques sont réduits.
  3. Flexibilité. Toutes les applications ne se prêtent pas au fonctionnement en Cloud public, car des contraintes de sécurité et de conformité réglementaire s’imposent aux entreprises de nombreux secteurs. Mais une application développée dans le PaaS peut être déployée dans des conteneurs que l’on peut ensuite affecter à n’importe quel type d’infrastructure : serveur dédié, Cloud ou site d’hébergement managé. Les développeurs créent une application dans un écosystème de développement, puis la transportent sur l’infrastructure la plus adaptée. Et si l’infrastructure change, il est toujours possible de déplacer l’application.
  4. Coût. De nombreuses solutions PaaS (comme par exemple Cloud Foundry) sont Open Source, ce qui permet de mieux gérer les coûts qu’avec des logiciels propriétaires. Le PaaS est souvent un élément clé des solutions d’analyse du Big Data, et beaucoup d’entreprises l’adoptent spécifiquement pour leurs projets Big Data.

On dit parfois que les entreprises sont toutes en train de devenir des fournisseurs de logiciels. Ce n’est pas si exagéré que ça ! De nombreux produits, comme les voitures, les appareils électroménagers, l’électronique grand public, ne sont rien de moins que des plateformes logicielles qui distribuent des services. Le PaaS aide à accélérer le cycle de commercialisation, il stimule l’innovation et rapproche les équipes techniques des dirigeants et des décideurs. C’est aussi un moyen de réduire globalement les coûts IT en autorisant les expérimentations avec des logiciels Open Source chaque fois que c’est possible. Surtout, c’est un moteur de créativité pour les développeurs, qui produisent des logiciels de meilleure qualité et aident les entreprises à se développer.

Innovation / Cloud public