Audrey Lieutaud (Monpetitbikini) "10% de notre chiffre d'affaires se réalise durant les fêtes de fin d'année"

L'e-commerçant Monpetitbikini dispose désormais d'une boutique près de Cannes et ouvrira deux points de vente en 2018. Sa fondatrice Audrey Lieutaud mise notamment sur Instagram et Snapchat pour cartonner sous les sapins.

JDN. Que représentent les fêtes de fin d'année pour l'activité de Monpetitbikini ?

Audrey Lieutaud est PDG et fondatrice de Monpetitbikini. © Monpetitbikini

Audrey Lieutaud. Cela peut surprendre mais Noël et le jour de l'an restent un temps fort dans la vente de maillots de bain. C'est la reprise de la saison pour nous. Beaucoup de nos clients partent au soleil. Il y a un vrai coup de boost en décembre. 10% de notre chiffre d'affaires se réalise durant cette période tous les ans. Notre panier moyen est de 59 euros. Il augmente également de 10% pour l'événement. Nous visons un CA 2017 de 2,5 millions d'euros. Peut-être trois si nous réalisons de belles fêtes de fin d'année.

Qu'est-ce que cela implique dans votre gestion des stocks ?

Noël est devenu un tel enjeu que nous avons dû adapter le lancement de nos collections. Avant, nous réceptionnons les nouveaux modèles en janvier, février et mars. Aujourd'hui, les gammes 2018 arrivent dès décembre 2017. Nos fournisseurs eux-mêmes ont pris conscience de cette tendance et s'adaptent. Nous complétons notre offre avec des bracelets, des sacs personnalisés au nom du client ou d'autres articles. Par ailleurs, nous organisons des préventes afin de prévoir les quantités au plus juste pour nos modèles en marque propre. Ces derniers représentent aujourd'hui près de 30% de notre chiffre d'affaires.

Comment gérez-vous les flux de commandes ?

Nous devons être très réactifs pendant les fêtes. Pour la livraison, on passe par un prestataire logistique dans l'arrière-pays niçois qui dispose d'un entrepôt. Ce dernier augmente ses effectifs durant la période. Cela n'entraîne pas de surplus en termes de coûts, car nous payons un tarif à la commande. Comme tous les marchands, nous essayons de prévoir les achats et les ventes grâce aux statistiques d'une année sur l'autre.

Comment livrer dans les délais face aux pics de demandes ?

Un cadeau qui arriverait sous le sapin trop tard serait une catastrophe pour notre image. Voilà pourquoi nous prévenons clairement nos clients des délais de livraison sur le site. Nous envoyons d'abord des pop-ups indiquant la date maximum de réception lors des achats. Avant le paiement, un dernier avertissement en écriture rouge rappelle aux clients les conséquences de leur choix entre le Point relais ou la livraison rapide par exemple.

"Les dates tombent très mal pour l'e-commerce cette année"

Ensuite, nous offrons la livraison express, comme Chronopost, une fois que les modes classiques ne sont plus disponibles. Notre but : ne pas rater les dernières ventes. D'ailleurs, les clients peuvent commander jusqu'au jeudi 21 à 13h30 pour une réception le vendredi 22 au matin. Cependant, les dates tombent très mal pour l'e-commerce cette année. C'est-à-dire samedi 23, dimanche 24 et lundi 25. Beaucoup de clientes voudront recevoir leurs colis le 22. D'habitude, nous livrons jusqu'au 24 sans problème.

Quelle est votre stratégie marketing ?

Les réseaux sociaux sont au cœur de notre plan d'action. Principalement, il s'agit d'Instagram et Snapchat. Par exemple, nous sortons deux modèles en édition limitée pour les fêtes avec Noholita. Cette bloggeuse de mode compte 562 000 abonnés sur Instagram. Nous avons créé la collection ensemble. Mannequin, elle posera avec ces maillots à Cuba. Sa communauté nous donnera une belle visibilité.

Sur Snapchat, le taux de conversation flirte entre 10 et 15% 

L'été dernier, nous avons lancé une édition limitée avec elle. Ce fut une réussite avec près de 10 000 maillots vendus en quelques mois. Aujourd'hui, la promotion sur les réseaux sociaux est très rentable mais elle n'est plus gratuite. Pour que les bloggeuses s'investissent, cela a un coût.

Vous misez aussi sur Snapchat …

Je dispose d'un compte et d'une communauté importante sur ce réseau social. Je mets en avant mes coups de cœur et des produits de beauté. Ce n'est pas forcément du commercial. Je partage mes voyages ou encore mon quotidien de chef d'entreprise. Le taux de conversation flirte entre 10 et 15% par rapport au nombre de vues. Je donne souvent des codes promos pour le calculer. Lorsque je présente une nouvelle sélection de maillots sur ce canal, le succès est au rendez-vous. Dans les deux semaines, la gamme se vend. Sans Snapchat, ce ne serait pas le cas.

Enfin, les fêtes de fin d'année sont-elles propices aux remises ?

Les early acheteurs cherchent les meilleurs prix. Nous proposons des remises durant le mois de novembre pour les attirer. Cependant, plus nous nous approchons de Noël, plus cela cesse. D'autant plus que les clients du dernier moment fonctionnent beaucoup à l'impulsion chez nous. 

Et aussi : 

Instagram / Snapchat

Annonces Google