Amaguiz.com, l'assurance en ligne low cost de Groupama

Les clients de la nouvelle gamme de l'assureur pourront souscrire leurs contrats en ligne grâce à la signature électronique. Objectif : 100.000 clients d'ici quatre ans.

A en juger par le nombre de liens sponsorisés pour le mot-clé "assurance", le secteur est l'un des plus présents sur le Web. Mais derrière ces liens, l'internaute ne peut le plus souvent qu'obtenir des devis, la souscription se faisant alors dans une agence traditionnelle. Groupama veut aller plus loin, en étant le deuxième grand assureur à sauter le pas - après Axa sous la marque Direct Assurance depuis plusieurs années (lire Direct Assurance étoffe sa gamme de services en ligne, du 17/10/05). Le groupe a choisi de son côté la marque "Amaguiz.com" pour des offres "low cost". La première d'entre elles - automobile - sera lancée en juin prochain.

 

Plus qu'une nouvelle marque, Amaguiz est une filiale distincte de Groupama. Le projet, lancé en septembre 2007, vient de la volonté de l'assureur de s'adresser à une cible CSP+, urbaine et plutôt jeune, qui n'est pas sa clientèle traditionnelle. Groupama va consacrer entre 100 et 150 millions d'euros à la nouvelle société, dont les 40 salariés - essentiellement des recrutements - seront basés à Nantes.

 

Les clients d'Amaguiz pourront joindre leurs conseillers par e-mail ou téléphone, et souscrire leurs contrats en ligne grâce à la signature électronique. Groupama justifie ce choix d'une véritable assurance directe par la maturité des consommateurs. "Les comportements d'achats dans l'assurance sont en train de basculer, même si le mouvement est plus lent en France qu'au Royaume-Uni par exemple. Bientôt, 15 à 20 % du flux d'affaires se fera en ligne. Nous voulons nous positionner", assure Thierry Martel, responsable du pôle Assurances individuelles et services de Groupama. Après un test en Espagne il y a quelques mois, l'assureur a validé le concept de la vente en ligne, à condition de rassurer l'internaute avec un service client téléphonique.

 

L'enseigne aurait pu profiter de deux atouts - son nom et son réseau - pour rassurer encore, contrairement aux pure players, comme Assuronline et Nexx. Elle a pourtant choisi une marque inconnue - "Groupama" apparaîtra en petit - et de ne pas permettre aux clients de rencontrer des conseillers en agence physique. "Il n'y a pas d'exemple de lancement low cost sous une marque déjà établie, dans aucun secteur", affirme Thierry Martel.

 

Amaguiz proposera des produits et une démarche commerciale différente de ceux des agences. Si le positionnement uniquement Web permet à la marque de limiter les coûts, "il ne s'agira pas d'offres au rabais", indique Michel Lungart, le nouveau directeur Assurance directe. La filiale mise sur un grand degré de personnalisation, le consommateur choisissant une formule de base bon marché à laquelle il peut ajouter des options et moduler le prix final.

 

De quoi convaincre des Français considérés comme réticents ? "Dans des pays latins comme l'Italie ou l'Espagne, les gens ont franchi le pas. Cette différence avec la France doit venir des offres peu adaptées", explique Michel Lungart. Amaguiz a donc décidé d'écouter les consommateurs en organisant des panels. A noter que le concept inédit - et controversé - en France du paiement en fonction de l'utilisation réelle de la voiture (le "pay as you drive" qui comporte l'embarquement d'une "boîte noire" dans le véhicule) pourrait faire son apparition dans l'offre.

 

Après l'automobile, Groupama compte élargir sa gamme pour couvrir l'ensemble des besoins des particuliers (habitation, santé...) en juin 2009. Objectif : 100.000 clients dans quatre ans et "installer Amaguiz comme la troisième marque du groupe, avec Groupama et Gan", précise Thierry Martel. L'effort de communication commencera en septembre prochain par une campagne importante de publicité TV.

Low cost / Groupama