Avant son IPO, Cdiscount se lance dans un nouveau pays tous les trois mois

Cdiscount nouveaux pays Selon nos informations, Cdiscount compte attaquer un nouveau pays tous les trois mois. De quoi doper l'attrait des investisseurs pour Cnova, pôle e-commerce de Casino dont l'IPO serait proche.

L'introduction en bourse de Cnova, pôle e-commerce du groupe Casino, pourrait intervenir dès décembre 2014 ou janvier 2015, croit savoir Reuters. Créé en mai par le distributeur français avec Wall Street en ligne de mire, Cnova regroupe d'une part les sites marchands de Nova Pontocom, leader de l'e-commerce brésilien et filiale de Casino, et d'autre part Cdiscount et ses déclinaisons à l'étranger.

En effet, pour étendre encore son empreinte e-commerce mondiale et prendre position sur des marchés à haut potentiel du fait de l'essor de leurs classes moyennes, Casino a entrepris d'ouvrir des sites généralistes sous la marque Cdiscount dans plusieurs pays émergents. Les premiers ont été la Thaïlande, le Vietnam et la Colombie, ouverts en janvier 2014. De même qu'en France Cdiscount s'appuie sur Casino pour ses achats ou encore la logistique des produits lourds et encombrants, les Cdiscount thaïlandais et vietnamiens sont opérés en partenariat avec la chaîne Big C, filiale de Casino en Asie du Sud-Est, et le Cdiscount colombien avec Exito, filiale de Casino en Colombie. Trois mois plus tard, c'est d'ailleurs depuis ses opérations colombiennes que l'e-commerçant a attaqué l'Equateur.

Un partenariat avec Bolloré pour couvrir l'Afrique de l'Ouest

Encore trois mois plus tard (notez la régularité), début juin, Cdiscount a mis le pied sur un nouveau continent en se lançant en Côte d'Ivoire. Toutefois, en Afrique, l'e-marchand fonctionne différemment. Casino y compte certes des réseaux de franchisés : Prosuma en Côte d'Ivoire, Mercure International au Congo, Sénégal, Gabon et Cameroun, ainsi que Mabrouk en Tunisie. Mais le groupe préférant se faire accompagner d'un véritable spécialiste de la zone, Cdiscount a fait appel à Bolloré. Cdiscount Afrique et Bolloré Africa Logistics ont donc monté une co-entreprise, dans laquelle Cdiscount est majoritaire. Selon nos informations, Cdiscount Afrique gère le site marchand et Bolloré vient charger les commandes à Cestas, dans l'entrepôt de l'e-commerçant, pour les envoyer par avion ou par bateau à Abidjan (livré en 3 jours) avant de les dispatcher dans le pays.

Actif sur tous les fronts, Cdiscount a depuis, en septembre (donc trois mois plus tard), attaqué la Belgique depuis la France. Une ponctualité de coucou suisse qu'il devrait, selon nos informations, conserver à l'avenir. Quels seront ses prochaines destinations ? Nous parions volontiers sur l'Afrique. Car la Côte d'Ivoire, parfaite porte d'entrée sur l'Afrique de l'Ouest, ouvre vraisemblablement la voie à de futures implantations de Cdiscount dans les pays de la région, surtout avec l'aide de Bolloré. Rocket Internet, très actif en Afrique et également sur le chemin de la bourse, pourrait donc enfin y rencontrer un concurrent à sa taille.

IPO / CDISCOUNT