Soupçonné de faillite imminente, Groupon réfute tout problème financier

La dégradation de la trésorerie de Groupon pourrait le conduire à la faillite dans les six prochains mois, selon PrivCo.

Le site américain de coupons Groupon, qui prépare son introduction en bourse pour le mois de septembre, serait au bord de la faillite. C'est en tout cas l'analyse que fait le cabinet d'analyse financière PrivCo, qui évoque un besoin urgent de financement à la suite d'une détérioration de la trésorerie de la société.


Accusant des pertes de 205,4 millions de dollars au premier semestre 2011, Groupon ne disposait fin juin que de 225 millions de dollars en cash. "Le membre lambda enregistré sur Groupon, qui dépensait en moyenne 5,70 dollars par mois en mars 2010, dépense désormais près de la moitié de cette somme, soit seulement 3 dollars par mois", ajoute PrivCo, d'après qui sans un apport rapide de financement, la société sera insolvable d'ici six mois. Le cabinet entrevoit trois scénarios pour éviter la banqueroute : s'introduire en bourse à une valorisation revue à la baisse, lever davantage de fonds ou se vendre.


En réponse à une analyse alarmante publiée mi-août par Business Insider, le fondateur et PDG de Groupon, Andrew Mason, venait de se fendre d'un e-mail interne pour répondre aux critiques qui fusent actuellement sur sa société. Selon lui, les dépenses marketing du site de coupons conduisent les internautes à s'abonner au service et ceux-ci se mettent alors à rapporter de l'argent. A l'inverse, donc, d'autres types de dépenses marketing qu'il faut sans cesse déployer pour maintenir son niveau d'activité. Lorsque la société cessera d'investir autant en marketing, elle deviendra profitable, ajoute-t-il. Andrew Mason estime par ailleurs que ses concurrents Google Offers et Yelp Deals n'arrivent pas à décoller et que les revenus américains de LivingSocial n'atteignent que le tiers des siens.


L'entrepreneur souligne en outre que les nouvelles activités de la société, de la vente de voyages et de biens aux applications mobiles Groupon Now, commencent déjà à porter leurs fruits. Quant au fait que la société a récemment remercié des centaines de salariés fraîchement embauchés en Chine, il garantit que Groupon Chine se porte parfaitement bien, se rapproche un peu plus chaque mois de la rentabilité, et ne fait qu'appliquer la stratégie de croissance définie pour ce pays : embaucher très rapidement puis licencier les éléments les moins performants. Andrew Mason conclut même qu'il voit un aspect positif à la mauvaise presse que reçoit Groupon depuis plusieurs semaines : abaisser les attentes autour de l'IPO et la réussir d'autant mieux. L'optimisme d'Andrew Mason paraît à toute épreuve.

Groupon / Coupon