Bientôt payant, Google Shopping laisse les e-marchands US sceptiques

40% des sites marchands américains resteront sur le comparateur de Google malgré son passage au payant, mais 23% vont sortir du programme. Les autres demeurent indécis.

40% des e-commerçants américains prévoient de référencer leurs produits sur Google Shopping, qui rendra bientôt payant le trafic jusqu'ici gratuit issu du comparateur Google Product Search, affirme une étude de "Internet Retailer". 29% n'ont pas encore décidé ce qu'ils feraient et 23% déclarent qu'ils vont sortir du programme. Les 8% restants ne savent pas en quoi il consiste. Que plus du tiers des marchands soient encore indécis ou insuffisamment informés montre que Google va devoir s'astreindre à marketer son nouveau produit. Mais selon "Internet Retailer", les plus grands e-commerçants ont décidé de se maintenir sur le comparateur de prix et sont déjà prêts techniquement au changement de son fonctionnement.


Google Shopping entrera en fonction en octobre aux Etats-Unis et remplacera le comparateur Google Product Search, qui référence aujourd'hui gratuitement les produits des marchands en classant les résultats de requête par pertinence décroissante. Ainsi que l'explique Google, son nouveau service accordera aux marchands un meilleur contrôle du ranking de leurs produits. Plutôt que d'enchérir sur des mots clés pour obtenir des liens sponsorisés, les marchands enchériront sur le montant qu'ils paieront si leurs listings de produits apparaissant dans des résultats de recherche génèrent des clics ou des ventes.


Actuellement, environ 650 milliards de dollars par an sont dépensés à travers Google Product Search aux Etats-Unis et 1,3 milliard de dollars dans le monde, selon ChannelAdvisor.

Google / Comparateurs de prix