France Télécom confirme sa volonté de revendre Alapage

Faute de succès, France Télécom abandonne ses velléités dans le domaine du e-commerce. L'opérateur essaye même de se délester des sites dédiés à cette activité et regroupés dans sa filiale France Télécom e-commerce. Celle-ci compte 250 salariés mais n'affiche qu'un chiffre d'affaires de 124 millions d'euros et une perte de 21 millions d'euros en 2007 (lire l'article : France Télécom cherche à céder Alapage, du 12/009/2008).

Lors de son comité d'entreprise la semaine dernière, France Télécom aurait annoncé cette décision aux représentants du personnel. La cessation d'activité de commerce en ligne par le groupe, via la vente ou la fermeture des sites, devrait être effective dès la fin du premier trimestre 2009.

Une décision qui remet en cause l'avenir entre autres d'Alapage.com, racheté en 1999 pour 50 millions d'euros, et qui vend des produits culturels, de l'informatique et de l'électronique. D'autres sites acquis ces dernières années sont également touchés. Il s'agit de TopAchat.com et Clust.com (informatique, électronique, électroménager), Galaxidion.com et Lalibrairie.com (livres).

Chiffre d'affaires / Cessation d'activité

Annonces Google