Google lance One Pass, son outil de paiement pour la presse en ligne

Accusé de parasitisme par les éditeurs de presse avec Google Actu, Google sort un outil pour les aider à monétiser leurs contenus.

Google vient de lancer One Pass, un outil de paiement à destination des éditeurs leur permettant à la fois de vendre des contenus ou des services à l'unité ou sur abonnement. Les éditeurs seront libres de fixer leurs tarifs. Google, qui s'appuie sur sa solution de paiement en ligne Checkout, touchera une commission de 10% sur les ventes générées. Contrairement à la solution de vente par abonnement que vient de lancer Apple sur iPhone, One Pass est à la fois disponible sur mobile et sur le Web.

 

Avec cette solution de vente en ligne, les éditeurs pourront choisir à quels contenus ils laisseront leurs utilisateurs accéder gratuitement, vendre des contenus sur PC, tablettes et mobiles ainsi que vendre des abonnements et des accès à des contenus spécifiques.

 

Côté utilisateur, le principe est simple. Une fois son compte créé et connecté à la plate-forme il peut acheter des contenus et des services chez tous les éditeurs ayant opté pour la solution, sans avoir à ouvrire un nouveau compte ou se réidentifier. Pour lancer son produit, Google s'est associé au Nouvel Observateur en France, à Tomorrow Focus, Gruner & Jahr en Allemagne, Prisa en Espagne et Rus Communications aux Etats-Unis.

Google / Moyens de paiement