L'arrivée en bourse de Rocket Internet accueillie fraîchement par le marché

Si l'incubateur de start-up a réussi à lever 1,5 milliard d'euros pour son IPO, les premiers échanges de ses actions ne lui ont pas été favorables. Zalando, la veille, avait fait à peine mieux.

En levant environ 1,5 milliard d'euros sur le marché de Francfort, Rocket Internet vient de réaliser la plus importante introduction en bourse d'Allemagne depuis 2007. L'incubateur de start-up e-commerce avait en effet décidé de placer ses actions en haut de la fourchette, à 42,50 euros, et avancé d'une semaine la date de son IPO suite à "une demande exceptionnelle" pour ses actions. A l'arrivée, une valorisation de 6,3 milliards d'euros. Toutefois, les premiers échanges n'ont pas été très favorables à la société. Son titre est en quelques minutes tombé à 36,66 euros et navigue actuellement autour de 41 euros, soit 3,5% de moins que son prix d'introduction.

Fondé en 2007 à Berlin par les frères Oliver, Mark et Alexander Samwer, Rocket Internet s'est initialement donné pour vocation de lancer des sites et services en ligne copiés sur des modèles américains à succès : Citydeal à partir de Groupon, eDarling à partir de Match, Zalando à partir de Zappos... Depuis quelques années, il se spécialise toutefois dans le développement de sites marchands dans les économies émergentes d'Amérique latine, du sud-est asiatique, d'Inde, du Moyen-Orient et d'Afrique. Son réseau de start-up emploie environ 20 000 personnes qui lui assurent une présence dans 100 pays. De quoi alimenter son ambition de devenir la première plateforme e-commerce mondiale hors de la Chine et des Etats-Unis, où Alibaba et Amazon règnent en maîtres. Son modèle reste néanmoins décrié par beaucoup, Rocket enchaînant les levées de fonds record pour financer la croissance non rentable de ses sociétés. Sur ses 757 millions d'euros de chiffre d'affaires 2013, l'incubateur accusait pas moins de 453 millions d'euros de pertes.

D'ailleurs, l'arrivée en bourse de Zalando la veille de celle de Rocket a été accueillie tout aussi fraîchement. Si son action a engrangé 12% à son ouverture, elle les a entièrement reperdus dans la journée et s'affichait toujours en chute ce matin. Le site marchand de mode conserve toutefois une belle valorisation de 5 milliards d'euros. Et si ces deux IPO n'ont pas produit les étincelles qu'attendaient les frères Samwer, elles ont au moins le mérite d'offrir un espoir boursier aux start-up d'outre-Rhin.

IPO / Zalando