Le bijoutier Tiffany attaque l'Europe par l'e-commerce


Déjà présent au Royaume-Uni, le bijoutier lancera mi-2010 son plan de conquête du Web marchand européen.

Le bijoutier de luxe Tiffany a programmé une offensive en règle du continent européen pour la mi-2010, qui sera conduite au travers du canal e-commerce. Déjà présent sur les Web marchands américain, canadien, britannique, japonais et australien, Tiffany se classe 107ème e-commerçant américain en chiffre d'affaires d'après "Internet Retailer".

En présentant ses résultats financiers devant Wall Street le 22 mars dernier, son PDG  Michael Kowalski a précisé que l'e-commerce s'était révélé un complément très efficace à ses points de vente dans ces pays, apportant 6 % du chiffre d'affaires global de la marque. Il n'a cependant pas précisé quels pays d'Europe continentale il ciblait.

Cette année, Tiffany élargira également son catalogue disponible sur Internet en lui ajoutant une ligne de sacs et d'accessoires qui ne sera commercialisée que dans un nombre limité de magasins.

Les projets de développement sur le Web de Tiffany s'appuient notamment sur de bons chiffres de vente directe (catalogue et Web) aux Etats-Unis, en hausse de 16 % au quatrième trimestre 2009 pour un chiffre d'affaires annuel de 142,9 millions de dollars sur ces deux canaux. En 2009, les ventes totales du bijoutier ont décru de 4,9 % pour atteindre 2,71 milliards de dollars, mais son bénéfice net a gagné 20,4 %, à 264,8 millions de dollars.

CANAL + / Chiffre d'affaires