Donner accès à la vidéo à toutes les entreprises

Avec la généralisation du haut débit et l’exigence d’une plus grande productivité des services commerciaux, la vidéo s'impose dans l'entreprise et sur les nouveaux médias. Reste à la rendre abordable…

Au moment où les budgets de communication sont revus à la baisse, les entreprises sont contraintes de revoir leurs méthodes pour gérer le commercial - offres, produits, marketing, partenaires, clients -, ainsi que pour communiquer en interne. La demande est claire : réduire les coûts en limitant ce qui influence négativement la productivité, comme les déplacements, tout en augmentant l'impact de la communication pour vendre toujours plus ! C'est pourquoi les entreprises doivent commencer à revoir leur façon de communiquer, en particulier en adoptant une approche multimédia intégrant les outils vidéo.

 

Le succès reconnu de la vidéo sur Internet

Il est par ailleurs acquis que la vidéo est la nouvelle révolution de l'Internet, désormais reconnu comme principal vecteur de communication et qui devrait dépasser la télévision dès 2015 ! Le succès des Dailymotion et autre Youtube vient confirmer la montée en puissance et l'intérêt des internautes (clients) pour la vidéo en ligne, même si la qualité moyenne et généraliste de ces plates-formes les limite à un usage presque exclusivement grand-public...

 

Les nouveaux outils médias - internet, intranet, télévision sur les lieux de vente, mobiles, etc. - consomment toujours plus de vidéo. Et ils concernent toutes les entreprises, même les plus petites ! Il n'est cependant pas si simple de créer un service vidéo dans l'entreprise ou au profit de sa communication. Ainsi les entreprises qui tentent d'investir ce média, qui leur permet de toucher plus rapidement et plus efficacement leur écosystème, affichent encore de nombreux freins à déployer la vidéo, tout d'abord leur méconnaissance des outils disponibles. La production, l'hébergement et la diffusion vidéo sont l'affaire des professionnels et  les coûts sont encore considérés comme peu accessibles.


Certains DSI (directeurs des systèmes d'information) exercent également un frein en bloquant les vidéos afin de ne pas surcharger les réseaux de l'entreprise. Il existe pourtant des moyens de faire circuler librement l'information d'une manière maîtrisée, par exemple en appliquant une politique de restriction des adresses IP, afin de permettre aux employés d'accéder à la bonne information, sans pour autant changer d'infrastructure de serveurs internes.

  

La vidéo améliore la productivité

Ce qui est acquis aujourd'hui, c'est qu'une présentation vidéo dynamise un site et participe à la qualification et à l'augmentation des ventes. Avec un taux de transformation constaté en augmentation de 20 %, la vidéo améliore sensiblement la productivité. De plus, l'entreprise peut réaliser des économies substantielles sur les centres d'appels, améliorer la productivité de ses commerciaux, réduire leurs déplacements ! La vidéo fait vendre en optimisant les ressources...

 

Son usage peut se révéler également tout autant productif dans le cadre interne de la vie de l'entreprise. Certaines entreprises, par exemple, n'hésitent pas à mettre en ligne les vidéos racontant des tranches de vie avec le témoignage de leurs employés. Elles présentent les métiers exercés dans l'entreprise et ce que les gens y font. L'impact est double, les vidéos permettent de communiquer auprès des tiers (pour recruter par exemple) et mettent en valeur les employés.


En revanche, même si de nombreuses solutions d'appropriation de la vidéo en ligne existent, dans une approche professionnelle l'entreprise ne peut se permettre de proposer à ses clients du bricolage proche de ce que peut réaliser sans trop de moyens un internaute lambda sur les plates-formes de diffusion. En plus de la qualité de la communication qu'elle offre à ses partenaires, elle se doit de proposer un contenu dynamique régulièrement mis à jour, disposer d'une interface graphique qui lui est propre, apporter du contenu et le mettre en ligne, mais également le sécuriser et disposer du contrôle. Et si, cerise sur le gâteau, elle pouvait abaisser le prix d'entrée de la vidéo ?

 

L'intégration des processus moteur de réduction des coûts

Il faut réduire le coût de production vidéo, c'est essentiel pour rendre la vidéo accessible au plus grand nombre ! Cela se révèle cependant difficile à réaliser... L'atomisation des acteurs du marché, la dispersion de l'offre et la multiplication des intermédiaires (agence de communication, producteur, agence web, réseaux, hébergeur...) rendent difficile l'exploitation d'un contenu qui se veut unique mais qui doit être adapté à chaque média de diffusion. Difficile également dans ces conditions de disposer d'une véritable stratégie pluri médias maîtrisée.


Pourtant, au sein de la chaîne de réalisation vidéo, une fois la production réalisée  qui coûte certainement le plus cher, le contenu devrait être réutilisable pour couvrir un large spectre de diffusion à destination d'un maximum de supports. Pour devenir un acteur majeur du marché, les rares éditeurs qui pourront se le permettre devront proposer le panel d'offres le plus large du marché, de la production à la diffusion, couvrant tous les domaines et processus de la vidéo d'un bout à l'autre de la chaîne. Une offre totalement intégrée couvrant tous les vecteurs de communication disponibles en répondant à tout un ensemble de problématiques techniques pour les besoins de la communication. Et cela simplement et efficacement.

 

Les acteurs de la vidéo doivent appliquer un double langage : celui du marketing et de la communication, et celui de la technologie. L'intégration de l'ensemble des processus et des supports permettra de disposer d'une passerelle pour répondre aux besoins, aux attentes et aux contraintes de chacun. Une approche très technique, qui nécessite une connaissance approfondie de la communication spécialisée sur le domaine spécifique de la vidéo. C'est à cette seule condition, intégration de bout en bout des processus vidéo, que cette dernière deviendra enfin abordable, en particulier aux PME qui ont tout autant que les grandes entreprises besoin de communiquer avec leurs clients, leurs fournisseurs, leurs partenaires, ou encore leurs employés.

 

Réactivité et rentabilité de la vidéo

La grande majorité des entreprises n'ont aucune idée des coûts de la vidéo, par exemple d'une Web TV. Elles ont pourtant besoin de la vidéo pour communiquer plus rapidement et efficacement auprès de leur cible. Mais elles ne sont pas structurées pour la pratiquer, pour l'héberger et pour la mettre à jour régulièrement. Pourtant, bientôt toutes les entreprises devront disposer d'un lien vers une Web TV sur leur site Internet...

 

La solution pour répondre à ces problématiques de production et de coûts est de faire appel à une société qui prenne en charge toute la chaîne, depuis la création jusqu'à la diffusion et l'hébergement en passant par toute les étapes d'enregistrement, de production, postproduction et de développement technique.

En réalisant des vidéos en direct, pour les mettre en ligne, les envoyer par mail ou les diffuser sur différents supports, il est possible de répondre au besoin de réactivité et de rentabilité des entreprises tout en optimisant les coûts et l'impact de la communication.

Autour du même sujet