Comment passer à côté de Facebook

400 millions de membres, une audience en hausse : Facebook est un phénomène de société. Et si votre marque ratait le coche ?

Quelques (gros) chiffres pour se mettre en jambe.

Un Phénomène :
Facebook aujourd'hui, c'est 400 millions de membres (15 millions en France), dont plus de la moitié se connecte tous les jours.
3 milliards de photo uploadées chaque mois, 5 milliards de liens partagés.
Et un usage qui suit : en moyenne, un membre de facebook passe 55 minutes par jour à surfer sur le site en bleu.
Et consomment, à eux tous réunis, près de 400 milliards de pages ... chaque mois.
Pour vous donner une idée (si possible ! ) : Google répond à "seulement" 90 milliards de requêtes par mois.

Oui ! vous avez bien lu : quand Google répond à 1 recherche, dans le même temps Facebook a affiché ... environ 4,5 pages.

Waow, isn't it ?

Et votre marque dans tout ça ?
Bien. Assez parlé de chiffres, parlons maintenant de vous.
Ou plus exactement, de votre marque/ entreprise. Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, Facebook donne l'opportunité aux entreprises d'exister via des Pages officielles.

Plus adapté qu'un profil au nom de votre société, et plus pro qu'un groupe. Et ces pages décollent : 3 millions sont actives aujourd'hui, près de 20 millions de personnes deviennent fan chaque jour (un utilisateur devient fan de 4 nouvelles pages par mois en moyenne). En additionnant les différentes pages, nous arrivons à un fan club global de plus de 5 milliards de fan. Waow (bis).

Imaginez vous cela ? Facebook a non seulement créé un réseau à la puissance incomparable, mais de plus vous offre la possibilité de faire exister votre marque dessus ... gratuitement !

Certains d'entre vous l'ont bien compris, et c'est pour cela que bon nombres d'agences ne pensent plus que Facebook en ce moment.

Un bouleversement dans la relation client/marque
Pour la première fois dans l'histoire de la relation marque/client, vos clients veulent pouvoir intégrer votre marque à leur réseau, à leur univers.

Autant ils ne sont plus réceptifs aux médias traditionnels (vous nuancerez pour moi j'en suis sûr), autant, magie du pouvoir de Facebook, ils sont prêts, à s'inscrire pour connaître, l'actualité de votre marque et de vos produits.

Mise en situation : certaines sociétés ont plus d'un million de fans.
Qui sont plus que réceptifs, puisque ils les ont accepté dans leur réseau (vous parlez d'un optin' !)
Coût de l'envoi d'un message à toutes ces personnes pour la sortie d'un nouveau produit : 0 euro.
Potentiel de viralité et de buzz suite à l'envoi de votre message : gigantesque.

Vous l'aurez compris, si vous n'avez pas encore de page Facebook, à vous de jouer (et changez d'agence).

Si vous avez une page Facebook, attendez encore un peu, car je vais devenir franchement désagréable dans quelques lignes.

Comment avoir une page Facebook... pour rien.
Donc ! Vous avez une page Facebook. Votre stratégie de recrutement se déroule de la meilleure manière qui soit, vous avez passé le cap des 10 000 / 200 000 / 1 million de membres (rayer la mention inutile).

Génial. Vous avez un vivier de clients prêts à recevoir vos infos, vos photos, vos liens ...
Deuxième mise en situation : maintenant imaginez.

Vous lancez une nouvelle version de votre produit, et vous avez fait les choses en grand : un nouveau site web pour l'occasion, une petite vidéo virale, bref, tout est prêt pour le buzz.

Vous prenez même un peu de budget dans campagne TV ou Print, cette fois ci vous voulez profiter de la force des réseaux sociaux dont tout le monde vous parle.

Tout est en place ... vous mettez à jour votre page, et hop, tous vos fans reçoivent sur Facebook votre message, avec un lien pointant vers votre nouveau site tout beau.

Bravo ... et dommage. Car bon nombre de vos clients sont restés, sur le côté.

Facebook est mobile, et vous ?
Car 25 % de vos clients consultent Facebook via leur mobile. Et que s'est il passé lors du clic sur le lien ?

Certainement pas grand chose.
Ou plutôt si : pour 98 % des cas, les fans arrivent sur une page non lisible car non adaptée au mobile. Et votre belle vidéo virale, n'est pas lisible. Et votre bandeau animé, tout en flash, laisse apparaître un beau carré bleu. Je vous entend penser : mais si, mon site est lisible sur un iPhone ! Lisible, certes, peut être, avec (beaucoup) de volonté. Lu, non.

Car vos clients ont maintenant, grâce aux applications, l'habitude d'un contenu adapté à une lecture en mobilité. Et ils ne vous pardonneront pas l'arrivée sur une page trop grande, trop complexe, non adaptée à leur situation.

Quel dommage ! Vous qui aviez un client fan de votre société, qui acceptait de recevoir des infos gratuitement, qui a même cliqué sur un de vos stimuli pour en savoir plus ... vous l'avez laissé repartir déçu.  Cliquera-t-il la prochaine fois ? Rien n'est moins sûr.

Que votre marque soit sur Facebook, c'est bien.
Mais anticiper les envies et les usages de vos clients en leur proposant un service pensé pour une consultation mobile (et donc adapté à Facebook), c'est malin - et sans doute obligatoire pour ne pas se laisser distancer par ses concurrents.

Facebook est une formidable tribune pour votre marque sur le web, mais l'avenir de Facebook, et des autres réseaux sociaux, est sur le mobile. Pour preuve : les utilisateurs de Facebook sur le mobile sont déjà deux fois plus actifs que leurs homologues sur un ordinateur de bureau.

Une marque qui ne sera pas pleinement mobile se coupera ainsi d'une partie de plus en plus importante de ses fans sur Facebook - qui n'accèderont au site que via le mobile.

Passerez-vous à côté ?

(ps : devenez fan ! :)  )

Autour du même sujet