La cité de demain sera numérique

Et si un même outil pouvait faciliter le paiement sécurisé, l'accès à son dossier médical, l'obtention de justificatifs administratifs et l'entrée dans un musée, un théâtre ?

Mutatis mutandis
La station debout a libéré la main de l'homme, lui permettant de concevoir les outils qui, à leur tour, accroissent son confort, étendent sa liberté d'agir, élargissent son emploi du temps.

Cependant, le temps de la course à toujours plus d'outils, à la gadgétisation, à la complexité des systèmes, est à présent révolu. Cette logique se heurte aujourd'hui, dans les pratiques du citoyen, à son souci d'économie, à son besoin de simplicité, à son refus du gaspillage...
De là, la forte propension de l'usager (de services) ou du consommateur (de biens) à rechercher aujourd'hui les outils les plus simples d'emploi, les moins encombrants et les plus fonctionnels, voire multifonctionnels.

Et si, dès demain, les démarches administratives étaient aussi simples qu'un retrait d'espèces sur un serveur DAB ?

Et si un même outil pouvait faciliter le paiement sécurisé, l'accès à son dossier médical, l'obtention de justificatifs administratifs et l'entrée dans un musée, un théâtre ?

La place de l'humain remise au coeur de l'innovation

Replacer l'usager, sa situation personnelle, ses pratiques sociales, au centre de la conception des projets de recherche et d'innovation, c'est l'intention déterminante par laquelle se distinguent désormais les entreprises et les laboratoires spécialisés dans le domaine des nouvelles technologies.

La mise sur le marché de nouveaux produits et services, destinés aux collectivités territoriales ou à leurs usagers, doit s'adapter aux réalités de la vie moderne. Qu'il s'agisse de tourisme, de santé, de citoyenneté, d'administration, de paiement, de transport et logistique... la souplesse d'emploi, la réactivité du service et la mobilité des équipements conditionnent la création.

D'ores et déjà, en Europe, à l'initiative de programmes tels que ceux soutenus par l'European Network of Living Labs (ENoLL), des projets d'expérimentation ont été conçus dans ce sens :
-    Carte européenne multi-applications (passeport alliant l'accès à des services administratifs ou médicaux ; portefeuille électronique) ;
-    Développement de nouveaux services autour du parking ou des magasins de grande distribution (gestion de la mobilité multimodale ; traçabilité des biens de consommation) ;
-    Gestion de l'identité numérique (sécurité accrue des transactions ; authentification biométrique fondée sur la "signature cardiaque") ;
-    Badge et services d'entreprises sur téléphone portable...

Partout en France, dans les pôles de compétitivité qui s'y emploient, les fruits de ces travaux témoignent d'une riche évolution en matière de connaissance des besoins et des pratiques de leurs futurs bénéficiaires : les usagers, les administrations, les entreprises.

L'internet sort de la maison pour aller dans la rue
Imaginez le principe du couteau suisse appliqué aux nouvelles technologies...

Cet exemple est particulièrement probant pour ce qu'il concentre, autour d'un même objet, de fonctions pratiques diverses (des ciseaux dans un manche de couteau !),  l'ergonomie, d'adaptation à de multiples situations. Avec lui, les promenades sont à la fois plus légères et plus sûres.

Une à une les villes s'adaptent à ce nouveau paradigme en investissant sur les technologies sans-contact offrant alors de nouveaux services aux citoyens, plus simples, plus rapides, plus ergonomiques. Le titre de transport se dématérialise pour entrer dans une carte à puce sans contact et se fondre demain dans le téléphone mobile, tout comme la carte bancaire ou les cartes de fidélité.

Les affiches deviennent intelligentes en envoyant aux smartphones, des liens internet, des vidéos ou des informations en temps réels (bande annonce, temps d'attente, buzz...) Ces technologies trouvent encore de nouvelles applications dans la maison aidant ainsi les personnes les plus fragiles à rester chez elles dans les meilleures conditions possibles. De nouveaux emplois de proximité (services à la personne) se profilent, soutenus par des services de géo-localisation, de traçabilité des actes de facturation en temps réel et par la télé-veillance.

La cité, dans la rue ou dans l'habitat, devient numérique, communicante, intelligente. Abordons ce nouveau tournant sociétal sous l'angle de la confiance et du bien-être grâce aux évolutions technologiques et scientifiques. Les domaines de la sécurité informatique, de l'interface homme-machine, du droit (respect de la vie privée), sont autant de défis à relever qui prennent déjà corps dans l'enceinte de nos pôles de compétitivité.

Autour du même sujet