La réalité augmentée passe à la vitesse supérieure grâce aux smartphones

Grâce à l’impulsion de nouvelles plateformes mobile, la réalité augmentée revient en force aujourd’hui, notamment à travers des usages à destination du grand public

Comme chaque année, le cabinet Gartner a publié son analyse sur la maturité des technologies existantes et émergentes : "Hype Cycle for Emerging Technologies". Parmi les nouveautés mises en avant cette année figure la réalité augmentée qui pour la première fois vient d'entrer dans la zone des "espoirs" technologiques...

Cette technologie n'est pas nouvelle et suscite un intérêt depuis une vingtaine d'années dans le militaire ou l'aérien par exemple. Celle-ci se base sur les avancées de la 3D et a souffert dans le passé d'un manque de maturité : complexité, imprécision des résultats obtenus et coût élevé de sa mise en oeuvre.

 

Grâce à l'impulsion de nouvelles plateformes mobiles comme les Smartphones ou les tablettes tactiles - qui bénéficient d'une performance accrue (meilleur processeur, puce graphique, mémoire importante) et d'un équipement innovant (GPS, boussole numérique) - la réalité augmentée revient en force aujourd'hui notamment à travers des usages à destination du grand public.

 

A la découverte de la technologie, pour quels usages ?

La réalité augmentée permet d'incruster en temps réel et de manière réaliste des objets virtuels (images, textes, sons, etc.) dans une séquence d'images issue par exemple d'une caméra vidéo (webcam, caméra d'un Smartphones, etc.)

 

Avec un tel procédé, il devient possible d'afficher des informations contextuelles comme le prix ou les commentaires sur un produit simplement en « filmant » ce dernier avec son Smartphone ou encore de le voir en fonctionnement à l'écran sans même ouvrir l'emballage. Les capteurs présents dans les équipements modernes (GPS, boussole numérique) rendent possible une immersion encore plus importante et permettent par exemple de guider un utilisateur vers l'arrêt de bus le plus proche en venant incruster une flèche indiquant la direction à suivre en temps réel sur l'écran de son téléphone.

 

Des applications grand public aux applications professionnelles...

S'affranchissant des freins technologiques qui existaient hier, la réalité augmentée semble aujourd'hui passer à la vitesse supérieure en même temps que grandit l'attrait pour les Smartphones « suréquipés ».

 

Aujourd'hui, les nouvelles plateformes mobiles possèdent les outils (API[1]) nécessaires pour faciliter et accélérer le développement d'applications basées sur de la réalité augmentée. De plus, l'arrivée récente mais désormais bien ancrée des magasins d'applications en ligne change la donne et permet de diffuser simplement et largement ces applications vers le grand public, facilitant ainsi l'adoption par le plus grand nombre. En utilisant ces outils et procédés modernes, la réalité augmentée parvient à atténuer les freins d'autrefois comme la complexité et le coût de mise en oeuvre.

 

Au niveau des applications professionnelles, la mise en oeuvre de solutions de réalité augmentée dans le passé nécessitait souvent l'utilisation d'un matériel spécifique (lunettes, ordinateur embarqué, alimentation), cher et difficilement transportable « sur le terrain ». L'arrivée des Smartphones et des outils dans ce domaine ouvre de nouvelles perspectives pour une partie de ces usages, en permettant l'industrialisation de solutions professionnelles sur des plateformes transportables et moins onéreuses.

 

Pour des intervenants terrains (fontainiers, électriciens, etc.) l'usage de la réalité augmentée sur Smartphone couplée aux Systèmes d'informations Géographique (SIG) de l'entreprise permettrait par exemple de visualiser efficacement et de manière conviviale les repères géo localisés directement sur leur Smartphone en incrustant les informations métiers requises pour l'intervention.

 

On peut se demander si le « renouveau » de cette technologie n'est qu'un effet de mode stimulé par l'arrivée de Smartphones performants, ou s'il correspond finalement à un réel changement dans notre manière d'interagir avec l'informatique grâce à ces nouveaux dispositifs. En révolutionnant régulièrement le champ des possibles, les téléphones portables promettent chaque jour un peu plus que leur fonction première...

 


[1] API (Application Programming Interface) : librairie regroupant un ensemble de fonctions et de traitements mis à disposition via une interface « simplifiée » et interopérable

Autour du même sujet