Pages de fans : Bonnes et mauvaises pratiques

La quasi totalité des annonceurs créent des pages de fans sur Facebook, sans toujours en comprendre les finesses. Cet article va vous permettre de mieux comprendre ce que vous pouvez y faire, ou pas.

Facebook, Mecque du marketer nouvelle génération, pose beaucoup de questions pour ces derniers. Il semble qu'il est impossible de ne pas y être et dans le même temps, on ne sait pas quoi y faire ni y trouver un potentiel retour sur investissement (R.O.I.).

Un marketer anglais s'est "amusé" à devenir fan des marques qui le lui proposait durant 1 semaine (packaging, message radio, TV...).

Au total, 46 marques "likées".

De cela, il a tiré plusieurs remarques :

1. A peine 1/4 des marques ont expliqués pourquoi il devait devenir fan.
2. Seulement 1 marque sur 16, donnait une prime à devenir fan.
3. La majorité des marques reproduisent leur site web sur Facebook (et évidemment cela n'intéresse personne).

D'ailleurs, une étude récente d'Exacttarget montrent que les principales raisons pour lesquelles les internautes arrêtent d'être fans sont principalement liées à un contenu ennuyeux et posté trop souvent. A noter également qu'en 4ème position, on retrouve les traqueurs de promotion, qui ne viennnent que pour profiter d'une offre puis supprime leur "like".

Les fans ont-ils une valeur sonnante et trébuchante ? Le bouton like est désormais partout, facile à installer, facile à cliquer...mais est-ce une vrai marque d'engagement de la part du consommateur ?
Voici quelques vérités qui sont toujours bonnes à dire :
- Un fan ne va jamais sur votre page, il voit vos mises à jour depuis sa page d'accueil et pour ce faire, il faut qu'il y ait de l'interaction autrement, elle n'apparaîtront pas.
- Un fan ne vaut rien s'il ne voit pas vos mises à jour, ne dépensez pas d'argent à les acheter si vous n'avez pas de ligne éditoriale claire et différenciante.
- Oui on peut recruter des fans avec une promotion mais on ne peut bâtir une relation et construire une marque sur ce procédé.
- Non le fan n'a pas de valeur intrinsèque, tout dépend de ce que vous faites de ces personnes qui se disent prêtes à une interaction avec vous.
- Non Facebook n'est pas l'endroit idéal pour un R.O.I. court terme et financier (faites des Adwords plutôt).- Non Facebook n'est peut être pas forcément l'endroit à privilégier en premier - Etudiez les conversations de ceux qui parlent de vous et regardez où elles se trouvent (à noter malgré tout la montée de Facebook dans l'usage des acheteurs B2B).
- Les mises à jour courtes fonctionnent mieux (+27% d'interactions).
- Les mises à jour hors des horaires de bureau fonctionnent mieux (+ 20% d'interactions).
- De manière générale, faites des tests et regardez ce qui fonctionnent pour VOS fans.
- Oui on peut récupérer de nouveaux clients via Facebook (67% des entreprises en B2C déclarent avoir transformé depuis leur page).
- Oui cela peut permettre d'augmenter le trafic sur votre site web (comme l'a démontré une étude BazaarVoice) mais ce n'est pas un objectif surtout que les gens sur Facebook aiment rester sur leur réseau social préféré.

Ne vous laissez pas raconter n'importe quoi, il ne faut surtout pas oublier que Facebook n'est qu'un outil, pas une stratégie... Il doit être utilisé comme tel, ce qui implique de lui donner du sens au travers d'autres outils par ailleurs.

Autour du même sujet