Pourquoi les services de géolocalisation feront entrer le m-commerce dans un âge d’or

Avec le développement sans précédent du e-commerce et de l'Internet mobile, c'est la révolution du marketing direct, dopé par les services de géolocalisation, qui permettra à ce nouveau canal de distribution de prendre toute sa place dans le quotidien des consommateurs.

L’explosion de la consommation de l’Internet en situation de mobilité

Il ne s’agit en aucun cas d’une simple tendance d’early adopter mais d’un mouvement de masse : on comptait 17,7 millions de mobinautes en juin 2011, et 70% de ces derniers se connectaient à Internet presque tous les jours. Pourtant une étude de Compuware montre que près de 60% des mobinautes quitteraient une page mettant plus de 3 secondes à s’ouvrir alors que Ÿ des sites se chargent en plus de 5 secondes : la marge de progression est donc considérable ! L’arrivée de la 4G permettra d’aller au delà de ces difficultés et fera entrer l’Internet mobile dans sa phase de maturité. Selon Cisco, le trafic mobile mondial sera multiplié par 26 entre 2010 et 2015 et il a déjà triplé en 2010. En France, il ne représentera alors pas moins de la moitié du trafic…

L’expansion sans précédent du e-commerce

Parallèlement, le e-commerce en France a cru de plus de 25%  par an depuis 2005, et ce malgré la crise. On estime qu’il représentera un quart  du commerce de détail en 2020. Ce canal de distribution a généré 32 milliards d’euros en 2010, et ce chiffre d’affaires devrait quintupler d’ici-là. Un des premiers relais de croissance sera incontestablement le m-commerce. Porté par ce mouvement et l’explosion de l’usage de l’Internet mobile, il devrait peser 13 milliards d’euros en 2015… Le e-commerce permettait d’acheter un produit à toute heure de la journée, le m-commerce permet d’acheter un produit à toute heure de la journée, depuis n’importe quel lieu.  

Au delà des critiques, un véritable engouement de la part du grand public pour les services de géolocalisation.

Dorénavant proposée sur la quasi-totalité des smartphones, la géolocalisation est sujette à de nombreuses critiques : dans un récent sondage, TF1 montre que cette technologie inquiète 75% des Français. Tout comme à l’arrivée des paiements en ligne, puis des réseaux sociaux, des craintes à propos de la confidentialité surgissent...Mais Facebook ne compte-t-il pas 750 millions d’inscrits ?

Dans les faits seulement 34%  des mobinautes refusent en général les services de géolocalisation proposés par leurs applications selon une étude publiée par SFR Régie GroupM.  Un tiers des français se disent même intéressés par des services de bons plans à proximité. Ce dernier service est l’évolution naturelle du secteur du deal, qui n’a pas dit son dernier mot  malgré les doutes actuels… On notera ainsi que 38% des mobinautes se connectent dans les centres commerciaux et que la moitié d’entre eux souhaiteraient recevoir les opérations des magasins aux alentours!

L’explosion conjointe de l’Internet mobile et du e-commerce soutiendra la forte croissance du m-commerce dans les années à venir. Mais c’est surtout l’engouement du grand public pour les services géolocalisés qui permettra à ce nouveau canal d’exprimer tout son potentiel. L’exploitation de données nouvelles et ultra précises (le "Big Data") révolutionnera le marketing direct en permettant un véritable ciblage géographique (Mon prospect est-il en ce moment dans ma zone de chalandise ?) mais surtout contextuel (Est-il sur un lieu de vacances ? Est-il en voiture?) et comportemental (Fréquente-t-il régulièrement une salle de sport ? Laquelle ? Combien de fois par semaine ?).

Autour du même sujet