A la découverte des principaux acteurs de la scène internet berlinoise

Zoom sur les principaux incubateurs qui ont contribué à la notoriété grandissante de Berlin sur la scène internet européenne.

Après notre récente chronique qui expliquait comment Berlin avait des airs de Silicon Valley européenne, nous consacrons celle-ci aux différents incubateurs à connaître dans la cité de l’ours.

Rocket Internet: Les pionniers au rayonnement mondial.
Fondé par les frères Samwers en 2007, Rocket Internet s’est imposé comme l’incubateur le plus médiatique et le plus développé de tous. A la manière des VCs, la stratégie de Rocket est de lancer une grande quantité de projets sur beaucoup de territoires en même temps.  Leur credo : trouver des projets qui sont très rapidement scalables car l'incubateur jouit désormais d'une implantation mondiale. Après la chaussure, le nouveau secteur dans lequel les frères Samwers mise beaucoup est celui du meuble.
Portfolio: Zalando, GlossyBox, Wimdu, Pinspire, Home24, Hello Fresh, Fashion For Home, Bamarang

Project A Ventures: Le nouvel incubateur qui entend peser lourd.
Lancé en janvier dernier avec une grande partie de l’ancienne équipe dirigeante de Rocket Internet, Project A Ventures c’est le sujet chaud de l’actualité internet allemande. Et pour cause, cet incubateur se pose en alternative de Rocket Internet avec le soutien financier du Groupe Otto, 1 er Groupe E-commerce européen.
Portfolio: Wine in Black, Amerano

Springstar: A la conquête des pays émergents !
Cet incubateur est clairement positionné sur les pays émergents. Brésil, Inde, Russie, Mexique, dans ces pays l’utilisation des cartes de crédit et de l’accès internet sont en forte hausse, offrant un très bon terreau pour lancer des projets internet. Springstar s’est notamment spécialisé sur des projets de type achats groupés et ventes privées. Fait intéressant à relever: Springstar s’est vu confier le développement international d’Airbnb par la start-up américaine.
Portfolio: Brandsclub (Brésil), Markafoni (Turquie), KupiVIP (Russie), Cascanda (revendu à Fab.com)

Team Europe: Construire des leaders européens sur le long terme.
Team Europe
privilégie l’Europe comme terrain de jeu et se montre plus sélectif dans le choix de ses projets. Leur portfolio est concentré principalement sur l’e-commerce, la publicité et de la génération de leads.
Portfolio: MisterSpex (vente de lunettes sur internet), Sponsorpay (paiement sponsorisé), Delivering Hero (service de livraison de nourriture à domicile), Madvertise (marketing mobile).

Comment faire partie de cet écosystème ?
Tout d’abord en tant que porteur de projet. Les incubateurs étudient chaque année de nombreuses propositions pour initier ou accélérer le développement de nouvelles idées de business.
Une autre manière est de répondre tout simplement aux offres d’emploi qui couvrent l’ensemble des métiers d’une société internet (web-marketing, développement informatique, ressources humaines, communication, business développement, contrôle de gestion, SAV). Enfin une des pièces maîtresses de ces incubateurs repose sur ce qu’on appelle “les entrepreneurs in residence”. Ce sont en quelque sorte de super mentors rattachés à l’incubateur qui viennent prêter main forte aux équipes fondatrices. Leur rôle est d'accélérer le développement des projets. Ils sont pleinement investis dans la gestion opérationnelle des start-ups en apportant expertise, best practices et carnet d'adresses tout en assurant un lien permanent avec les instances dirigeantes des incubateurs.

Berlin, le nouveau berceau de l’internet en Europe
Berlin mérite bien son titre de Silicon Valley européenne. Plus besoin de traverser l’Atlantique, à même pas deux heures d’avion, on retrouve la même euphorie créative qu’en Californie : rythme détendu mais business avant tout, une envie de réussir mêlée avec une multiplicité de cultures, d’âges et de projets. Un chiffre résume bien cet engouement: d’après Deutsche-startup.de plus de 400 start-ups ont été lancées à Berlin depuis 2005.

Par ailleurs l’afflux récent de nouveaux investisseurs promet de voir des stratégies encore plus offensives à l’international (cf. Glossybox avec le rachat de Mon Coffret Beauté en France). Enfin L’heure de la révolution anti-clones a sonné. Avec des sociétés comme Gidsy, Amen, Readmill, Eyem, Soundcloud ou 6 Wunderkinder,
il faut rappeler que Berlin est aussi une plateforme de lancement pour de concepts totalement innovants. La capitale allemande ne veut pas se contenter de lancer des copy-cats, elle veut aussi attirer des pionniers qui veulent maximiser leurs chances de réussite à un niveau européen, voire mondial.

Chronique rédigée avec Matthieu Delgrange

Incubateur