Avec Facebook's Graph Search, le SMO tuera-t-il le SEO ?

Préparez-vous à l’arrivée de Facebook’s Graph Search qui devrait débarquer en avril 2013 ! Annoncé début janvier par FB, essayons d’expliquer en quelques mots ce nouveau concept.

Facebook’s Graph Search est une nouvelle extension d’Open Graph qui va offrir aux utilisateurs d’effectuer des recherches sur des contenus en croisant différents paramètres liés à leur réseau de connaissance.
Ces paramètres peuvent être multiples comme l’année, le lieu, les intérêts, l’enseignement, la profession, les likes, les identifications sur un media, etc. en résumé, votre activité sur Facebook se transforme via ce moteur de recherche en critère de recherche.
Imaginons un contenu partagé sur FB, je vais pouvoir lancer une recherche pour connaitre toutes les personnes ayant liké, commenté ou partagé ce contenu sur Facebook ! on imagine assez rapidement l’usage que peuvent en faire les marques tout comme le détournement que pourrait pratiquer certains acteurs mal intentionnés.
Cette vidéo d’introduction proposée par facebook démontre assez efficacement la puissance de ce nouveau mode de recherche : http://youtu.be/eCSlr2Fe1X4.

C’est donc un nouveau chapitre qui s’ouvre pour le Social Media Optimization. Quelques posts sur des blogs spécialisés introduisent les critères important pour ressortir dans les premières réponses de facebook.

Par exemple « quels sont les sites d’actualités lus par mes amis », si la Nouvelle République veut ressortir parmi les premières réponses :

* Le référencement : il faudra que tous les champs qualifiant les pages de la Nouvelle République soient correctement remplis en résumé que l’entreprise soit correctement déclarée selon les critères de FB : page de l’entreprise, fanpages, etc. plus un seul champs vide !

* L’engagement : il sera primordial que les pages aient le plus d’activité et d’utilisateurs possibles, que les journalistes ayant créé des profils sur FB soient rattachés en qualité de « travaille à », que les lecteurs aient liké les pages, partagé, commenté, etc. la NR va devoir éduquer ses utilisateurs !

* L’activité : le plus mesuré sera évidemment l’activité des pages, les likes, les partages, les check-in, les commentaires, la fréquence de publication des contenus, le volume, etc. Il va falloir renforcer l’activité sociale de la NR !

On retrouve finalement certains des leviers utilisés dans le social commerce.

Bien entendu, la nature de la communauté d’amis sera un paramètre important, la NR aura plus de chances de ressortir en bonne place si la personne effectuant la recherche est de la zone – donc si ses amis le sont aussi majoritairement – et si elle lit elle-même la NR.
Le problème d’un moteur de recherche est d’apporter à son utilisateur des réponses pertinentes parmi les 20 milliards de documents indexés chaque jour juste par Google. Les algorithmes redoublent d’ingénierie et d’intelligence pour être toujours plus pertinents ce qui fait d’ailleurs le succès de Google mais sur des expressions génériques ou pour des utilisateurs « débutant » (utilisant des expressions inférieures à trois mots, sans critères avancés, sans opérateurs logiques, etc.), l’efficacité est très largement dégradée.

On voit bien la puissance que peut acquérir FB avec ce mode de recherche puisque le degré de pertinence des réponses se fera en fonction de l’activité de vos connaissances; personnes avec qui à priori vous devriez déjà partager des centres d’intérêt.

On passe donc de l’ère de l’indexation à celle de la prescription, le SMO tuera-t-il le SEO ?

Autour du même sujet