La stratégie multicanal commence avec la bonne gestion des données

Aujourd’hui, les points de ventes se trouvent partout. De plus en plus de commerçants adoptent une stratégie multicanal. En plus du mode traditionnel de vente depuis un endroit fixe ou depuis un catalogue, les commerçants investissent maintenant massivement sur les plateformes online.

REWE, le magasin discount allemand, offre les services de livraison et de retrait en magasin depuis 2011. Ces services sont accessibles depuis le site REWE et sont disponible dans douze villes à travers l’Allemagne.

Les idées les plus novatrices sont souvent les plus simples : dès le début, le responsable du magasin en ligne doit s’assurer qu’il n’y a pas d’obstacle ou de difficulté qui pourrait inciter un client à quitter le site. Les aspects techniques pour y parvenir sont très complexes. Lorsqu’un consommateur commence à placer des articles dans son panier virtuel, une fonction de suggestion s’active. Cette caractéristique suggère des produits qui apparaissent des que la première lettre du nom d’un article est tapée. Idéalement, cette dernière doit être tolérante aux fautes d’orthographe et de typographie, afin qu’un produit puisse être trouvé même si l’utilisateur l’orthographie mal. Dès que l’acheteur potentiel est « ferré », il est important qu’il soit dirigé le plus rapidement possible vers le produit qu’il recherche. La navigation en mode filtrée ne peut qu’améliorer cette tache de façon harmonieuse et structurée grâce à la mémoire des produits.

Les commerçants offline, en général, trouvent cette pratique compliquée à appliquer car ils sont habitués à voir leurs produits sur une étagère, sans qu’il soit nécessaire de fournir des explications supplémentaires. A contrario, sur un site en ligne avec ses étagères virtuelles sans limite d’espace, le filtre de navigation doit faire apparaitre des étiquettes précises comme la catégorie (confiserie ou bien produits hygiéniques), le contenu, le poids, la couleur, etc. En pratique : un utilisateur qui recherche du lait entier ne doit pas arriver sur la page des chocolats. Une autre, qui recherchera de la viande ne souhaite pas qu’on lui propose des articles concernant les chats. 

Il ne suffit pas de mettre en ligne un site marchand. Les fonctionnalités standards de recherche et de navigation ne supportent pas les structures et les volumes de données générées par les chaînes de magasins, sans parler de la synergie et de l’interconnexion entre les multiples points de ventes multicanaux. Le prérequis pour un commerce multicanal réussit c’est d’abord une base conceptuelle, la connaissance de l’importance des données et de leur  qualité dans le secteur du e-commerce. Tous les processus métier sont basés sur des types de données différents, pas seulement des données électroniques. La prise en compte de toutes ces données dans le e-commerce illustre la place centrale des données en tant qu’actif de l’entreprise.

 

 

Autour du même sujet