L’expérience utilisateur au cœur de la « Smart Vidéo »

Pourquoi qualifier les "smartphones" d’outils intelligents ? Ces appareils mobiles améliorent l'expérience utilisateur grâce à toutes sortes de fonctions. Lorsque les tous premiers smartphones sont apparus, ils ont très rapidement remplacé les autres téléphones mobiles.

Aujourd’hui, l'industrie de la vidéoconférence nécessite à son tour une refonte, à commencer par l’abandon de toutes les fonctions qui ne soient pas encore intuitives. Pour être adopté à 100% par les entreprises et les particuliers, l'industrie, dans son ensemble, doit s'habituer et s’adapter au concept de "smart vidéo".
Si aujourd’hui les smartphones font partie intégrante du quotidien de bons nombres de foyers, qu’en était-il hier ? Avec l’évolution des réseaux sociaux, les principaux fabricants de téléphones se sont progressivement lancés dans l’aventure. La combinaison des fonctions d’un téléphone mobile et de l'informatique a permis à d'anciennes versions d’être commercialisées dès 1994. La plupart des témoignages rapportent que le terme "smartphone" a été inventé  en 1997 par Ericsson pour décrire le GS 88 “Penelope.”
Le premier de ces téléphones combinait les fonctions « d'assistant numérique personnel » (expression que nous devons à Apple) avec celles d'un téléphone mobile. Il possédait des fonctions basiques comme : le calendrier, l'agenda, la navigation sur internet, la consultation de courriers électroniques, la photographie numérique etc. La création de listes de contacts a permis de ne plus avoir à mémoriser les numéros de téléphone par cœur, et les calendriers et autres applications d’agenda et d'organisation ont fait du smartphone un appareil mobile intelligent, plus seulement utilisé pour passer des appels.
En plus d'autres caractéristiques, comme l'appel en mode conférence avec plusieurs interlocuteurs et un design plus pratique, le smartphone a, en moins de 15 ans et pour toujours, révolutionné l'industrie de la téléphonie. En effet, pendant tout ce temps, les utilisateurs n'étaient pas seulement en train d'utiliser leur smartphone comme un appareil mobile classique. Cet outil leur a véritablement permis de façonner leur environnement, et leur mode de vie a été bouleversé. Les utilisateurs se sont alors pleinement et avec engouement immergés dans ce nouvel univers.

De nombreux acteurs du secteur de la vidéoconférence offrent des options similaires - conférence téléphonique à plusieurs interlocuteurs, fonctions de planification et autres caractéristiques - qui font écho à celles des smartphones. Cependant, il ne s'agit pas de "smart vidéo" à proprement parlé. À ce jour, malheureusement, c'est bien l’utilisateur qui doit faire preuve d’intelligence et de bon- sens, car le système vidéo ne met pas à sa disposition un panel de fonctions suffisant pour une utilisation simple, intuitive et optimale.
La télécommande utilisée lors d’une conférence de niveau professionnel suffit pour comprendre que le concept de « smart vidéo » n’est pas véritablement à l’ordre du jour.

Il est grand temps que l'industrie de la vidéoconférence considère la "smart vidéo" comme l’avenir du secteur, et l’expérience utilisateur son point d’orgue. Au lieu de taper les longues séries de chiffres de l'adresse IP de votre interlocuteur, que diriez-vous d'un carnet d'adresses qui vous permette de trouver et de composer directement le numéro de la personne recherchée ? Et que diriez-vous d'un agenda qui vous permette de voir en un coup d’œil si votre salle de conférence est libre pour une vidéoconférence importante ?
Les inconvénients dus à l'achat, à la mise en place et à la gestion des systèmes de vidéoconférence - en particulier concernant les bureaux éloignés ou les employés en télétravail - empêchent de nombreuses entreprises de tirer pleinement profit de cette nouvelle technologie. Aussi, inutilisé et stocké dans une salle inexploitée, un système de vidéoconférence ne produit aucune valeur ajoutée...au lieu d'être un outil essentiel à chacun dans la réalisation d’un maximum de tâches, en moins de temps.

Il faut garder en tête que la technologie des smartphones n'est pas si complexe. En effet, ce sont grâce à ces téléphones mobiles intelligents que ces nouvelles technologies deviennent faciles à utiliser et à comprendre, et permettent alors à tout un chacun d'être davantage productif et créatif.
Ce pourrait également être le cas avec la vidéoconférence de niveau professionnel, si au lieu de se focaliser sur les fonctions, le secteur commençait à penser à la façon de les rendre plus faciles d'utilisation. Ces caractéristiques sophistiquées doivent être retravaillées en profondeur jusqu'à ce qu'elles soient aussi simples d'utilisation que les applications d'un smartphone. Ce sera alors l’avènement d’une nouvelle ère : celle de la smart vidéo. En résultera une expérience universelle conviviale que les gens voudront utiliser – à défaut d’être faite pour être utilisée.
La plupart des gens ne s’imaginent pas passer une journée sans leur(s) smartphone(s). Si l'industrie de la vidéoconférence réussissait à introduire la "smart vidéo" dans le quotidien de ses utilisateurs professionnels, cela révolutionnerait la technologie, de la même manière que les smartphones ont révolutionné le secteur de la téléphonie.

Qu’attendons-nous pour palier tant de retard ?

Autour du même sujet