La « réalité augmentée », bientôt dans tous les jeux vidéos ?

Quand le jeu vidéo relance la réalité augmentée. En cherchant à offrir au grand public de nouvelles manières de se divertir, les jeux vidéo ont grandement contribué à la démocratisation de la réalité augmentée.


La Réalité Augmentée (communément appelée "RA") consiste à superposer des éléments virtuels de manière cohérente sur une image filmée en temps réel. L’utilisation de capteurs précis est nécessaire afin de déterminer le point de vue de la caméra, et ainsi placer correctement les entités fictives dans l’image.

La médiatisation est récente mais le principe ne date pourtant pas d’hier. 

La notion de réalité augmentée apparait vers les années 60 mais ce n’est qu’en 1992 qu’elle porte officiellement ce nom. On doit le terme à Tom Caudell, un employé de chez Boeing qui tentait de décrire un dispositif d’affichage où des parties virtuelles d’avions étaient superposées à une image d’avion. Dans les années 2000, un des premiers jeux utilisant un système de réalité augmentée a vu le jour grâce à des étudiants : ARQuake. 

 

Des tentatives identiques ont fait leur apparition comme un jeu de tir expérimental (Mozzies) sur les téléphones Siemens SX1 qui étaient dotés d’une caméra.
Le principe du jeu consistait à tirer sur des moustiques qui apparaissaient sur un décor filmé en temps-réel. 


Malgré ces expérimentations, ce n’est que depuis deux ou trois ans que la réalité augmentée est réellement identifiée par le grand public. Pourquoi ?

L’industrie du jeu vidéo va adopter et développer cette nouvelle technologie 

Démocratisé notamment par les jeux de danse et de chant grâce à des périphériques comme le PS Move (Sony) ou Kinect (Microsoft), la réalité augmentée ne se limite pas aux consoles de salon. Elle est aussi présente sur les ordinateurs - quasiment tous equipés d’une webcam - et surtout sur les tablettes tactiles et les smartphones ! De nombreux jeux exploitent la réalité augmentée, de la simple application publicitaire utilisant « tags » et autres « qrcodes » aux jeux immersifs sur téléphone (AR Defender, ARTennis…).
Au GameDevLab, nous avons eu l’occasion de développer un jeu pour le Paris Games Week 2011 : un jeu de volley opposant 2 équipes de 1000 personnes simultanément, retransmis sur la scène centrale. Le public a pu s’affronter dans des parties géantes en se renvoyant simplement la balle.

C’est un exemple parmi beaucoup d’autres qui montre qu’un concept de jeu très simple (proche d’un Pong, l’un des premiers jeux vidéo) peut être remis au gout du jour et toucher un large public grâce à la réalité augmentée.


 

En cherchant à offrir au grand public de nouvelles manières de se divertir, les jeux vidéo ont grandement contribué à la démocratisation de la réalité augmentée. Gageons que la 3D relief (ou stéréoscopie), qui consiste à simuler une image en trois dimensions, aura le même destin. Cela permettra de créer des effets de réalité augmentée et des expériences de plus en plus spectaculaires.

 

Autour du même sujet